Le constructeur automobile américain Chrysler a épongé une perte de 690 millions $ US au premier trimestre, en raison de frais découlant de son regroupement avec le constructeur italien Fiat.

Publié le 12 mai 2014
ASSOCIATED PRESS

Fiat a versé 3,65 milliards $ US pour acquérir les dernières actions de Chrysler en janvier. Dans le cadre de cette entente, Chrysler s'était engagé à dépenser 700 millions $ US pour améliorer ses usines.

Chrysler a encaissé une charge de 672 millions $ US au premier trimestre pour s'acquitter de ses obligations. Il a aussi épongé une perte non pécuniaire de 540 millions $ US pour effacer sa perte.

Exception faite de ces éléments non récurrents, Chrysler aurait encaissé un profit de 486 millions $ US, comparativement à 166 millions $ US au même moment un an plus tôt.

Ses revenus trimestriels ont grimpé de 23 pour cent à 19 milliards $ US.

Les ventes mondiales de véhicules ont avancé de 10 pour cent à 621 000, quand Chrysler a profité des ventes robustes du nouveau VUS Jeep Cherokee et des camionnettes Ram.