Le constructeur suédois en difficulté Saab a différé le paiement des salaires de ses cadres en raison de problèmes de financement, a-t-on appris mardi.

Publié le 26 juill. 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Saab Automobile a différé le paiement des salaires de ses cadres parce que certains des fonds promis par les investisseurs n'ont pas été versés dans un délai tel qu'il permette d'effectuer ce paiement», écrit le propriétaire néerlandais de Saab, Swedish Automobile (ex-Spyker), dans un communiqué.

La société «prend toutes les mesures nécessaires pour réunir ces fonds et continue de discuter avec les différentes parties pour obtenir des financements supplémentaires à court terme de sorte à rendre possibles les paiements», poursuit le communiqué.

Le 22 juillet, un sous-traitant du constructeur automobile suédois avait demandé en justice le dépôt de bilan de Saab Automobile Tools, une filiale de Saab, si elle ne pouvait pas lui régler quelque 5,9 millions de couronnes (651.000 euros). Swedish Automobile était néanmoins parvenu à un accord avec la PME qui avait retiré sa requête.

C'était la première fois qu'un dépôt de bilan était demandé depuis que Saab Automobile avait été sauvé de la liquidation judiciaire par le néerlandais Spyker (rebaptisé récemment Swedish Automobile) début 2010.

Faute de ventes suffisantes, Saab a rapidement renoué avec les difficultés cette année et celles-ci sont apparues au grand jour en mars lorsque des sous-traitants ont cessé de livrer des pièces à l'usine de Trollhättan en réclamant d'être réglés.

La production, après avoir brièvement repris après une première interruption de sept semaines, est à l'arrêt depuis le 8 juin et Saab a repoussé jeudi la reprise des chaînes de montage à une date indéterminée.