(Washington) Les inscriptions hebdomadaires au chômage et le nombre total de bénéficiaires ont reculé aux États-Unis sur une semaine, selon les données du département du Travail publiées jeudi, au moment où l’administration Biden veut faire adopter son plan de sauvetage d’urgence de 1900 milliards de dollars.

Mis à jour le 4 févr. 2021
Agence France-Presse

Du 24 au 30 janvier, 779 000 personnes se sont inscrites au chômage, moins que les 825 000 attendues par les analystes. La semaine précédente, 812 000 s’étaient inscrites, selon des données révisées en baisse.

Par ailleurs, le nombre total de bénéficiaires, qui avait bondi début janvier avec la prolongation des aides au chômage, était en recul sur la semaine du 10 au 16 janvier, selon les dernières données disponibles.

Ainsi, 17,8 millions de personnes touchaient une aide pour le chômage ou liée à la perte de revenus, soit 486 405 de moins que la semaine précédente. Cela reste toutefois huit fois plus élevé que l’an passé à la même époque.

Ces données tombent à la veille de la publication attendue du taux de chômage du mois de janvier. Il devrait rester stable par rapport à décembre, à 6,7 %.

L’administration Biden manœuvre pour faire adopter très rapidement au Congrès son plan d’aides d’urgence de 1900 milliards de dollars, un montant jugé bien trop élevé par une large partie des élus républicains.

« Il y a vraiment un besoin urgent et nous devons agir grand, nous devons nous assurer d’offrir un pont pour éviter une cicatrice permanente chez les gens », a déclaré jeudi la secrétaire au Trésor Janet Yellen, interrogée sur la chaîne ABC pour sa première interview depuis sa prise de fonctions il y a une semaine.

« Les mois à venir seront difficiles », a-t-elle encore averti. « Nous devons nous assurer que les gens ont un emploi, et, s’ils n’en ont pas, qu’ils soient soutenus […] Nous voulons nous assurer que nous avons un marché du travail solide pour remettre les gens au travail dans ces petites entreprises qui ont besoin d’aide », a ajouté Mme Yellen.

Pour faire adopter ce plan rapidement, en évitant de longs mois de négociations entre républicains et démocrates, le Sénat pourrait voter pour une procédure à la majorité simple, et non avec au moins 60 voix parmi les 100 sénateurs, comme le veut la procédure habituelle.

Joe Biden, qui assure vouloir une entente avec les républicains, mais a déclaré qu’il ne voulait pas rogner sur l’ampleur du plan, pourrait toutefois accepter de réduire le nombre de foyers destinataires d’un chèque direct de 1400 dollars par personne, en abaissant le plafond de revenus des bénéficiaires.

Ce nouveau plan d’aide, ainsi qu’une « diffusion plus large des vaccins, amélioreront le marché du travail vers le milieu de l’année, mais à court terme, nous prévoyons que les demandes de chômage resteront élevées par rapport aux normes historiques alors que la pandémie continue de restreindre l’activité », anticipe Nancy Vanden Houten, analyste pour Oxford Economics, dans une note.