(Washington) La patronne du Fonds monétaire international, Kristalina Georgieva, a annoncé vendredi le départ de David Lipton, son numéro 2, à la fin du mois « dans le cadre de changements qu’elle veut effectuer dans l’équipe dirigeante » de l’institution.

Agence France-Presse

Mme Georgieva a aussi annoncé le départ de la directrice administrative du Fonds, Carla Grasso, et indiqué que la recherche de personnes susceptibles de les remplacer débuterait rapidement.

M. Lipton, un citoyen américain comme le veut la tradition, les États-Unis étant l’un des plus importants actionnaires de l’institution de Bretton Woods, occupe le poste depuis septembre 2011.  

PHOTO ANDREW CABALLERO-REYNOLDS, AFP

Le No 2 du FMI, David Lipton, va devoir céder sa place. La nouvelle présidente de l’organisme, Kristalina Georgieva, veut changer son équipe. On les voit tous les deux lors d’une conférence de presse le 17 octobre 2019 à Washington.

Aucun autre directeur général adjoint n’a occupé ses fonctions aussi longtemps, souligne un communiqué du FMI.

Mme Georgieva, qui dirige le Fonds depuis l’année dernière et le départ de Christine Lagarde qui a pris la tête de la Banque centrale européenne, a salué « le leadership intellectuel » de David Lipton et « ses idées innovantes », soulignant le respect que lui témoignent les 193 pays membres ainsi que les employés du Fonds.

« Les efforts de David pour améliorer encore la rigueur analytique du Fonds et sa capacité à contribuer au point de vue de quelqu’un qui doit concevoir des politiques économiques sont incomparables », a-t-elle ajouté.

M. Lipton a souligné qu’il « était convaincu de l’utilité de ce que fait le fonds » et a dit sa fierté d’y avoir travaillé aussi longtemps.  

A 66 ans, M. Lipton, qui a un doctorat de l’Université Harvard, a eu une carrière très variée aussi bien au sein du FMI que de l’administration américaine ou encore dans le secteur privé, où il a occupé de hautes fonctions au sein de la banque Citigroup.  

Il a débuté sa carrière de jeune économiste au Fonds et a notamment travaillé à la transition démocratique en Russie et dans plusieurs pays de l’Est après la chute du mur.

Entre 1993 et 1998, il a servi sous l’administration Clinton au Trésor, coordonnant notamment la lutte contre la crise asiatique en tant que responsable de la division internationale.

Il a également été membre de l’équipe de conseillers économiques de la Maison-Blanche sous Barack Obama.

Mme Grasso est italo-brésilienne et elle a rejoint le fonds en 2015, quittant son poste de directrice des ressources humaines de Vale, l’une des plus grandes sociétés minières du monde. Elle a aussi occupé de hautes fonctions dans l’administration brésilienne.