(Washington) Le déficit commercial américain s’est réduit de 7,5 % en juin, grâce à une hausse des exportations notamment de véhicules et pièces détachées automobiles, selon les données du département du Commerce publiées mercredi.

Agence France-Presse

Le solde des échanges des biens et services s’est établi à-50,7 milliards de dollars, par rapport à-54,8 milliards en mai, selon une révision des données également publiée mercredi.

Le déficit est toutefois plus élevé que les 49,3 milliards attendus par les analystes.

Tant les exportations que les importations « sont en hausse à partir de niveaux bas. Les flux commerciaux ont été faibles et resteront probablement limités en raison d’un contexte de croissance mondiale faible et d’une demande intérieure et extérieure modérée », a commenté dans une note Rubeela Farooqi, de High Frequency Economics.

Les exportations ont augmenté de 9,4 % à 158,3 milliards, notamment tirées par les voitures et pièces détachées.

La hausse des importations a été moins importante, de 4,7 %, à 208,9 milliards de dollars.

Ce sont également les biens liés à l’automobile qui ont le plus progressé, suivis des biens de consommation, et notamment les téléphones portables. En revanche, les importations de fournitures et matériaux industriels ont chuté.

Par zone géographique, le déficit avec la Chine s’est un peu réduit, à 26,7 milliards de dollars (27,9 milliards en mai), quand celui avec l’Union européenne s’est creusé, à 13,1 milliards (12,7 milliards en mai).

Le département du Commerce relève également que le déficit avec Mexico a plus que doublé, se creusant de 4,8 milliards de dollars pour atteindre 9 milliards.

« L’activité commerciale totale reste à un niveau inférieur de 20 % à celui de février », avant que la pandémie ne s’étende aux États-Unis, ont souligné les analystes d’Oxford Economics.

Ils tablent sur une hausse de 8 % des volumes échangés au second semestre, mais une chute de 15 % sur l’ensemble de l’année.

Sur un an, le déficit commercial s’est réduit de 7,8 %, à 23,1 milliards de dollars. Les échanges commerciaux internationaux ont été très ralentis avec la pandémie : les exportations sont inférieures de 15,7 % à leur niveau de juin 2019, les importations sont inférieures de 14,2 %.