(Vancouver) Les ventes d’habitations commencent à renouer avec des niveaux plus habituels dans la région de Vancouver, tandis que les prix continuent de grimper par rapport à ceux de 2019, a indiqué vendredi la chambre immobilière du Grand Vancouver.

La Presse canadienne

Pas moins de 2443 ventes de propriétés résidentielles ont eu lieu dans la région le mois dernier, a précisé la chambre immobilière, ce qui représentait une augmentation de 17,6 % par rapport à juin 2019. Malgré tout, elles étaient inférieures de 21,9 % à la moyenne des ventes sur 10 ans pour le mois de juin.

Selon la présidente de la chambre immobilière, Colette Gerber, les agents immobiliers et leurs clients sont de plus en plus à l’aise pour explorer et présenter leurs maisons à distance grâce à des visites vidéo et à des examens de plan d’étage, alors que les acheteurs et les vendeurs s’habituent aux protocoles de distanciation physique.

Les nouvelles inscriptions à la vente ont augmenté de 21,8 % pour s’établir à 5787 en juin par rapport à l’année précédente, soit un bond de 57,1 % par rapport à celles de mai.

La chambre immobilière a indiqué que le ratio des ventes aux inscriptions était de 21,4 %, soit bien à l’extérieur de la fourchette que les analystes considèrent être un signal potentiel de pression à la baisse sur les prix.

Les prix sont demeurés stables au cours des derniers mois, mais ont légèrement augmenté de 3,5 % d’une année à l’autre, le prix de l’indice de référence composé s’étant établi à 1,03 million en juin.