(Ottawa) Les ventes en gros au Canada ont enregistré un plongeon record de 21,6 % en avril pour s’établir à 49,8 milliards, tirées vers le bas par une chute du sous-secteur des véhicules automobiles et pièces et accessoires de véhicules automobiles attribuable à la pandémie de COVID-19.

La Presse canadienne

Les ventes des grossistes ont ainsi reculé à leur niveau le plus bas depuis juillet 2013, a indiqué jeudi Statistique Canada, les sept sous-secteurs ayant enregistré de plus faibles ventes pour la première fois depuis novembre 2008.

Les économistes s’attendaient en moyenne à une baisse de 12,6 %, selon les prévisions recueillies par la société de données financières Refinitiv.

« La baisse plus prononcée de ces chiffres, combinée aux données publiées antérieurement sur la fabrication et l’emploi pour avril, suggère qu’il existe un risque à la baisse pour l’estimation rapide, faite par Statistique Canada, d’un recul de 11 % du produit intérieur brut (PIB) d’avril », a écrit l’économiste Royce Mendes, de la Banque CIBC, dans une note.

Exprimées en volume, les ventes en gros ont chuté de 21,5 % pour atteindre leur niveau le plus bas depuis septembre 2009, a précisé l’agence fédérale.

Avril a été le premier mois complet à voir les mesures de distanciation physique mises en place par les autorités de santé publique à travers le pays.

Statistique Canada a indiqué que 79,5 % des grossistes lui avaient signifié que la COVID-19 avait eu un impact sur leur entreprise.

Elle a ajouté que 90,1 % des grossistes du sous-secteur des articles personnels et ménagers avaient indiqué que leurs entreprises étaient touchées par la pandémie.

Les ventes des grossistes du sous-secteur des véhicules automobiles et pièces et accessoires pour véhicules automobiles ont chuté de 64,7 % en avril, après avoir reculé de 21,7 % en mars. En excluant ce sous-secteur, les ventes en gros ont diminué de 14,2 %.

Le sous-secteur des articles personnels et ménagers a vu ses ventes reculer de 21,5 %.

À l’échelle régionale, Statistique Canada a indiqué que les ventes des grossistes de neuf provinces avaient baissé, tandis que celles de la Saskatchewan ont augmenté de 1,6 %.

Les ventes en Ontario ont chuté de 30,2 % en avril, tandis que celles du Québec ont diminué de 17,6 %.

Statistique Canada annoncera vendredi les chiffres sur les ventes des détaillants pour le mois d’avril.