(Ottawa) La Société canadienne d’hypothèques et de logement rapporte que le rythme annuel des mises en chantier a ralenti de 7,3 % en mars.

La Presse canadienne

L’agence nationale du logement indique que le taux annuel désaisonnalisé de mises en chantier le mois dernier s’est établi à 195 174 unités, contre 210 574 en février.

Les économistes s’attendaient à un rythme annuel de 180 000 pour mars, selon la société de données sur les marchés financiers Refinitiv.

Il indique que le rythme annuel des mises en chantier en milieu urbain a également ralenti de 7,3 % pour s’établir à 182 553 sur une base désaisonnalisée. Le taux annuel de mises en chantier de logements collectifs urbains, comme les appartements, les condos et les maisons en rangée, a diminué de 13,4 % pour s’établir à 124 073, tandis que les mises en chantier de maisons individuelles ont augmenté de 8,8 % pour s’établir à 58 480.

Les mises en chantier en milieu rural ont été estimées à un taux annuel désaisonnalisé de 12 621 unités.

La moyenne mobile des six derniers mois, annualisée et désaisonnalisée a été de 204 717 en mars, en baisse par rapport à 209 109 en février.