(Ottawa) Les subventions salariales de 75 % que compte verser le gouvernement Trudeau aux entreprises durant trois mois pour éviter des mises à pied massives au pays coûteront 71 milliards de dollars au fisc canadien.

Joël-Denis Bellavance Joël-Denis Bellavance
La Presse

Le ministre des Finances Bill Morneau a confirmé les détails de ce plan d’aide, qui offrira
une nouvelle subvention salariale de 75 % à toutes les entreprises, peu importe leur taille, si elles ont encaissé une perte d’au moins 30 % de leurs revenus à cause de la crise de la pandémie de la COVID-19.

Ainsi, Ottawa versera aux entreprises une subvention salariale pouvant atteindre 847 $ par semaine basée sur un salaire annuel maximal de 58 700 $, qu’elles comptent 10 employés ou 1000 employés. L’aide, qui sera accessible pendant une durée maximale de trois mois et rétroactive au 15 mars, sera aussi offerte aux entreprises à but non lucratif et aux organismes de bienfaisance.

Les restaurants et les bars pourront aussi profiter de ce programme.

Les entreprises devront remplir une demande par le biais d’un portail qui sera bientôt disponible sur le site de l’Agence du Revenu national. Les fonds seront versés dans un délai de six semaines. Les entreprises devront remplir une nouvelle demande chaque mois pour la durée du programme.

« Mon message aux entreprises est le suivant : préparez-vous à réembaucher », a indiqué le ministre Bill Morneau au cours d’une conférence de presse à Toronto.

Le grand argentier du pays a répété que ce programme fait appel à la bonne foi des propriétaires des entreprises. Si certains tentent d’empocher de l’argent de manière frauduleuse, il y aura des conséquences sévères, a prévenu M. Morneau.