(Washington) Donald Trump a sévèrement pris à partie la Banque centrale américaine lundi, l’accusant d’être un « enfant têtu » qui refuse de baisser les taux d’intérêt pour stimuler la croissance et contrer les concurrents des États-Unis.

Agence France-Presse

Dans deux tweets au ton cinglant, le président fulmine contre la Fed qu’il accuse de « ne pas savoir ce qu’elle fait », d’être « un enfant têtu » et d’« avoir tout raté ! ».

Il reproche à l’institut d’émission d’avoir augmenté les taux d’intérêt « beaucoup trop vite » et affirme que si elle avait pris les bonnes décisions l’indice boursier Dow Jones « afficherait des milliers de points de plus et le PIB (grimperait) de 4 voire 5 % ».

PHOTO YURI GRIPAS, ARCHIVES REUTERS

le président de la Fed, Jerome Powell

La Banque centrale a augmenté les taux à neuf reprises entre 2015 et décembre 2018 au grand dam du président, mais aussi de certains économistes qui reprochent à l’institution d’avoir agi à contretemps alors que la première économie du monde montre des signes de ralentissement et que l’environnement mondial se dégrade.

Toutefois, la Fed a signalé à l’issue de sa réunion la semaine dernière qu’elle n’écartait plus l’idée d’un assouplissement de sa politique monétaire, notamment si l’inflation restait à des niveaux aussi bas et si la guerre commerciale avec la Chine s’enflammait davantage.