(Washington) Le président Donald Trump s’est plaint lundi du fait que la Réserve fédérale américaine (Fed) ne l’écoute pas et a regretté être désavantagé par rapport à son homologue chinois qui dicte sa volonté à sa banque centrale.

Agence France-Presse

M. Trump a de nouveau critiqué la Fed, au sein de laquelle il déplore ne pas avoir « que des gens à (lui) » et qui, selon lui, a fait une « grosse erreur » en relevant les taux d’intérêt trop vite.

« Ils ne m’ont pas écouté. Ce n’est pas seulement Jay Powell (le président de la Fed) mais il y a des gens à la Fed qui ne sont pas des nôtres », a affirmé M. Trump sur la chaîne financière CNBC.

« Ils ont fait une grosse erreur. Premièrement, ils ont relevé les taux beaucoup trop vite. Deuxièmement, ils ont fait du resserrement monétaire », a-t-il ajouté faisant référence au fait que la Fed a réduit ses investissements en bons du Trésor en diminuant son bilan d’actifs.

M. Trump a ensuite comparé la situation monétaire des États-Unis à celle de la Chine qui agit dans le sens opposé, selon lui, « en injectant de l’argent » dans le système monétaire.

« N’oubliez pas qu’en Chine, le patron de la Fed, c’est le président Xi, le président chinois ». « En tant que patron de la Fed, il peut faire ce qu’il veut », a ajouté le président américain affirmant qu’en injectant des liquidités, la Chine dévaluait sa monnaie « ce qui annule l’effet des tarifs douaniers ».

Un récent rapport du Trésor américain a pourtant affirmé que la Chine n’avait pas manipulé sa devise ces six derniers mois.