Le bénéfice net d'AT&T recule de 21%

Le géant américain des télécoms AT&T a déçu les attentes de Wall Street au... (Photo Richard Drew, AP)

Agrandir

Photo Richard Drew, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Le géant américain des télécoms AT&T a déçu les attentes de Wall Street au troisième trimestre, où son bénéfice net a chuté de 21% à 3 milliards de dollars, selon des résultats publiés mercredi.

Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels, qui sert de référence aux États-Unis, a manqué d'un cent la prévision moyenne des analystes, à 63 cents.

Le chiffre d'affaires a pour sa part progressé de 2,5% à 32,96 milliards de dollars, ressortant légèrement en dessous du consensus de 33,24 milliards.

L'opérateur dit par ailleurs tabler désormais sur une croissance de seulement 3% à 4% pour ses revenus annuels, quand il visait encore 5% il y a trois mois.

Dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York, l'action d'AT&T perdait 1,83% à 33,87 dollars vers 15h30.

«Notre stratégie est sur la bonne voie, et nos investissements pour proposer aux consommateurs les meilleurs services pour accéder à des contenus partout et sur n'importe quel écran continuent à payer», assure malgré tout le PDG Randall Stephenson, cité dans le communiqué.

Il évoque en particulier une solide progression du nombre d'abonnés dans la téléphonie mobile et les services de télévision et internet à haut débit par la fibre optique (U-verse).

AT&T dit notamment avoir augmenté de 2 millions en trois mois son nombre d'abonnés mobiles, à 118,65 millions fin septembre. Le plus gros de la progression est dû aux objets connectés (+1,275 millions d'ajouts nets, dont plus de 500 000 véhicules connectés).

Son concurrent Verizon fait déjà état depuis deux trimestres d'augmentation record de ses abonnements pour des tablettes.

Au final, le chiffre d'affaires d'AT&T dans la téléphonie mobile a augmenté de 5% au troisième trimestre, à 18,3 milliards de dollars.

Dans la téléphonie fixe, la croissance de U-verse n'a pas empêché un léger repli, de 0,4% à 14,6 milliards.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer