Une étude confirme des progrès depuis 30 ans sur les inégalités de revenu entre hommes et femmes, mais ajoute que l'écart salarial n'a cessé de se creuser entre les générations de travailleurs.

Publié le 23 sept. 2014
LA PRESSE CANADIENNE

Le Conference Board du Canada croit que ce phénomène générationnel pourrait menacer la croissance économique et la stabilité sociale futures.

L'étude conclut que les jeunes travailleurs gagnent moins que leurs aînés, qu'il s'agisse d'hommes ou de femmes, d'individus ou de couples et ce, tant avant qu'après impôt.

Ainsi, le revenu disponible des Canadiens âgés de 50 à 54 ans est aujourd'hui supérieur de 64% à celui des 25 à 29 ans contre 47% au milieu des années 1980.

Le rapport, qui repose sur 27 années de données sur l'impôt sur le revenu, conclut qu'entre 1984 et 2010, l'écart de revenu d'emploi est passé de 53 à 71% chez les hommes mais d'à peine 9 à 43% chez les femmes.

Ce rapport souligne qu'avec le départ à la retraite des baby-boomers, les Canadiens devront compter sur une plus petite proportion de la population pour stimuler la croissance économique et maintenir l'assiette fiscale qui permet de financer les services publics.

David Stewart-Patterson, vice-président du Conference Board et coauteur du rapport, prévoit que cette tendance pourrait être lourde de conséquences pour les employeurs, les syndicats, les gouvernements et les collectivités.