Le service internet offert par Bell sur son réseau de fibres optiques serait le plus rapide au Canada, s'il faut en croire les résultats d'une enquête réalisée par Netflix, qui a en outre accordé la pire note de son étude au service de Rogers Communications.

Mis à jour le 12 mai 2014
LA PRESSE CANADIENNE

Les abonnés de Netflix qui utilisaient le réseau de fibre optique de Bell [[|ticker sym='T.BCE'|]] en avril ont profité d'une vitesse moyenne de 3,19 mégaoctets par seconde, tandis que celle des abonnés de Rogers Communications [[|ticker sym='T.RCI.B'|]] n'atteignait que 1,67 mégaoctet par seconde, selon le service de vidéo sur demande.

La vitesse moyenne pour tous les fournisseurs de service internet a atteint 2,52 mégaoctets par seconde, une vitesse plus rapide que celle obtenue en moyenne par les consommateurs américains, mais plus lente que celles de la majorité des pays européens.

Aux États-Unis, la vitesse de connexion moyenne est de 2,33 mégaoctets par seconde, tandis qu'elle est de 3,49 mégaoctets par seconde au Pays-Bas, de 3,21 mégaoctets par seconde en Suède et de 3,167 mégaoctets par seconde au Danemark.

Selon le classement de Netflix, le deuxième service le plus rapide est celui de Bell Aliant sur réseau de fibres optiques, suivi, dans l'ordre, de ceux de Shaw, Vidéotron, Cogeco, Eastlink, TekSavvy, Distributel, Telus, Bell (DSL), Allstream, SaskTel, Bell Aliant (DSL) et Rogers.