Les bénéfices du site américain de vidéo à la demande Netflix se sont envolés au deuxième trimestre, où ses séries originales ont continué de se distinguer, mais la perspective d'un possible ralentissement de sa croissance inquiète.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon des résultats publiés lundi, le plus établi des sites d'écoute en continu a presque quintuplé son bénéfice net trimestriel, à 29,5 millions de dollars.

Cela n'empêchait pas l'action de chuter de 7,09% à 243,39$ vers 17h dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York.

Le groupe n'a en effet gagné que 630 000 nouveaux abonnés aux États-Unis au deuxième trimestre, à 29,81 millions au total, contre un peu plus de 2 millions sur les deux trimestres précédents.

«La concurrence pour l'attention des consommateurs augmente, et le risque d'une saturation du marché américain progresse en même temps que nous», reconnaît-il lui-même dans sa lettre trimestrielle aux actionnaires.

Les principaux concurrents de Netflix sont le distributeur en ligne Amazon, de plus en plus agressif dans la vidéo en ligne, et Hulu, détenu par trois grands groupes de médias américains qui viennent de décider de le recapitaliser à hauteur de 750 millions pour accélérer sa croissance.

«Maintenant que Hulu a plus d'argent à dépenser, le prix des contenus pourrait monter encore, mais nous avons des contrats de plusieurs années pour compenser cela», relève Netflix.

Pour se distinguer de ses concurrents, il a aussi beaucoup mis l'accent ces derniers mois sur les contenus exclusifs et la production de ses propres séries originales.

L'une d'entre elles, «House of Cards», a été particulièrement remarquée et vient même de devenir la première série sur internet nommée pour l'un des principaux Emmy Awards, les récompenses les plus prestigieuses de la télévision américaine: elle va concourir pour celui de la meilleure série dramatique, aux côtés d'autres séries plus établies comme «Breaking Bad», «Downton Abbey», «Game of Thrones», «Homeland» et «Mad Men».

«House of Cards» a obtenu au total neuf nominations aux Emmy Awards, et deux autres séries de Netflix, «Arrested Development» et «Hemlock Grove», s'en partagent cinq supplémentaires.