Les dépenses de construction aux États-Unis ont continué d'augmenter en juin, mais à un rythme légèrement inférieur aux attentes, selon des chiffres publiés par le département du Commerce mercredi à Washington.

Mis à jour le 1er août 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

Elles ont augmenté de 0,4% par rapport à mai, en rythme annualisé et en données corrigées des variations saisonnières, pour atteindre 842 milliards de dollars, leur niveau le plus élevé depuis novembre 2009, indique le ministère.

Susceptible d'être réajusté fortement dans les mois qui viennent, le chiffre du gouvernement est légèrement inférieur aux prévisions des analystes dont l'estimation médiane donnait les dépenses de construction en hausse de 0,5%.

Cependant, le ministère a revu en hausse de 0,7 point son estimation de la hausse des dépenses de mai, à 1,6%, et de 0,3 point celle d'avril, à 0,9%.

En glissement annuel, son indice des dépenses de construction a progressé de 7,0% en juin. Selon les chiffres du gouvernement, la hausse des dépenses par rapport à mai a été tirée par celles du secteur privé (+0,7%), en particulier celles consacrées à la construction de logements, qui ont augmenté de 1,3%. Le secteur privé représente un peu plus des deux tiers des dépenses de construction.

Les statistiques officielles indiquent à l'inverse que les dépenses publiques sont restées stables après cinq mois de baisse, sous l'effet des restrictions budgétaires persistantes au niveau des États fédérés et des collectivités locales. Elles étaient tombées en mai à leur niveau le plus faible depuis novembre 2006.