Les revenus du groupe de médias Postmedia Network (T.PNC.A) ont chuté de 9% au premier trimestre, victimes de la frilosité des annonceurs, mais le propriétaire du National Post a malgré tout réussi à faire croître son bénéfice grâce au produit de la vente de trois journaux.

Mis à jour le 11 janv. 2012
LA PRESSE CANADIENNE

La société torontoise, anciennement de l'empire Canwest fractionné en 2010, a fait état mercredi d'un chiffre d'affaires de 231,1 millions de dollars pour son plus récent trimestre, contre des revenus de 254,1 millions à la même période un an plus tôt. Les revenus publicitaires de ses journaux imprimés ont reculé de près de 12% à 149,4 millions.

«Certains de nos annonceurs nationaux ont réduit leurs dépenses et ces coupes sont ressenties à travers toute l'industrie», a noté le président et chef de la direction, Paul Godfrey, dans un communiqué.

«À court terme, nos priorités restent le contrôle serré de nos dépenses d'exploitation et de nos dépenses en capital, et le remboursement de nos dettes à l'aide de nos flux de trésorerie disponibles.»

La faiblesse des revenus publicitaires a tiré les profits vers le bas, même si ceux-ci ont été grossis par la vente, en décembre, du Times Colonist de Victoria, du Nanaimo Daily News et du Alberni Valley Times ainsi que des journaux communautaires en Colombie-Britannique à Glacier Media pour 86,5 millions.

Le bénéfice trimestriel s'est établi à 28,3 millions, comparativement à six millions un an plus tôt. Le bénéfice d'exploitation a atteint 34,2 millions, en hausse de 16,5% par rapport à celui de 29,3 millions affiché un an plus tôt, la société ayant notamment inscrit de plus petits frais de restructuration.

Postmedia a promis ces derniers mois de se concentrer davantage sur ses activités numériques, comme les sites internet Canada.com et NationalPost.com.

En plus du National Post, les journaux de Postmedia comprennent la Gazette de Montréal, le Calgary Herald, le Edmonton Journal, le Ottawa Citizen et deux quotidiens de Vancouver, le Sun et le Province.

L'action de Postmedia se transigeait mercredi après-midi à 6,50$ à la Bourse de Toronto, en baisse de 86 cents, soit 11,7%.