Le produit intérieur brut (PIB) du pays est demeuré inchangé en avril, après avoir progressé de 0,3 % en mars, a rapporté jeudi Statistique Canada. Ni le secteur de la production de biens, ni celui des services n'ont subi de modifications.

LA PRESSE CANADIENNE

Des hausses importantes ont été enregistrées dans l'extraction de minerais métalliques et de charbon. Le commerce de détail, le secteur public, la construction et les services publics ont également progressé.

Cette croissance a toutefois été neutralisée par les baisses observées dans le secteur de la fabrication et, dans une moindre mesure, dans le commerce de gros, dans la finance et les assurances ainsi que dans les services immobiliers.

Le secteur minier a crû de 1 % en avril, principalement en raison de la demande pour le cuivre, le nickel, le plomb et le zinc. L'extraction du charbon a également contribué à cette croissance.

Les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière ont continué à progresser. Dans l'ensemble, l'extraction de pétrole et de gaz a diminué de 0,3 %, la réduction de la production de gaz naturel ayant été plus importante que l'accroissement de la production de pétrole brut.

Le secteur manufacturier a reculé de 0,7 %, la majeure partie de la baisse étant concentrée dans la production des biens durables. Une chute de 6,9 % de la production de véhicules motorisés et de pièces est largement attribuable aux difficultés des chaînes d'approvisionnement à la suite des catastrophes naturelles ayant frappé le Japon.

Les ventes au détail ont regagné 0,5 % en avril, après un déclin en mars. Les ventes en gros ont pour leur part reculé de 0,5 %, tandis que le secteur de la construction gagnait 0,1 %, et que le secteur de la finance et de l'assurance perdait 0,4%.