Le nombre de nouvelles inscriptions au chômage aux États-Unis a baissé pour la deuxième semaine de suite, pour revenir près de leur plus bas niveau de l'année, selon des chiffres publiés jeudi par le département du Travail.

AGENCE FRANCE-PRESSE

En données corrigées des variations saisonnières, ces demandes hebdomadaires d'allocation chômage sont tombées à 448 000 lors de la semaine achevée le 24 avril, contre 459 000 (chiffre révisé) la semaine précédente.

Cette baisse était attendue, car les analystes tablaient sur 445 000 demandes.

Les inscriptions au chômage ont évolué en dents de scie depuis le début de l'année, montrant combien l'amélioration du marché du travail dans la première économie mondiale est lente et irrégulière.

À 448 000, elles sont revenues légèrement sous leur niveau au 1er janvier, et non loin de leur plus bas de l'année enregistré fin mars (442 000). Mais elles avaient auparavant connu un pic fin janvier (490 000), puis étaient tombées à leur plus bas niveau depuis août 2008, avant d'augmenter brusquement début avril.

Le taux de chômage aux États-Unis est resté stable de janvier à mars, à 9,7% selon les chiffres du département du Travail.