Source ID:; App Source:

Standard & Poor's abaisse la cote de Transcontinental

François Olivier, PDG de Transcontinental... (Photo: Archives La Presse)

Agrandir

François Olivier, PDG de Transcontinental

Photo: Archives La Presse

Sylvain Larocque
La Presse Canadienne
Montréal

L'agence de notation Standard & Poor's vient d'abaisser la cote de crédit de l'imprimeur et éditeur Transcontinental (T.TCL.A) , la faisant passer de BBB à BBB moins.

«La décote reflète nos attentes selon lesquelles la récession au Canada et aux États-Unis, les principaux marchés de Transcontinental, continuera de nuire aux résultats d'exploitation de l'entreprise», a écrit l'analyste Lori Harris dans un rapport publié lundi.

Le mois dernier, l'agence new-yorkaise avait placé la cote de Transcontinental sous surveillance, avec implications négatives, en raison de la «très faible performance» de la société montréalaise à son premier trimestre, terminé le 31 janvier.

En excluant les acquisitions de même que les effets positifs de la baisse du prix du papier et du taux de change, les revenus de la période ont diminué de 10% et le bénéfice d'exploitation ajusté, de 38%. Il s'agit là de reculs «significatifs», a estimé l'analyste.

Ce sont les secteurs du publipostage aux États-Unis, des magazines et de l'impression commerciale qui souffrent le plus actuellement chez Transcontinental.

Ces derniers mois, les indicateurs de crédit de l'entreprise montréalaise se sont dégradés. La dette ajustée était trois fois et demie plus importante que le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) au cours de la période de 12 mois qui a pris fin le 31 janvier, soit un ratio «supérieur aux attentes» de S&P.

«Transcontinental tirera probablement profit de nouveaux contrats et des efforts de la direction pour améliorer l'efficacité de l'exploitation, mais nous ne croyons pas que ces gestes suffiront pour ramener les indicateurs de crédit à leurs niveaux historiques au cours de la prochaine année vu l'environnement économique très difficile, qui touche directement les industries de l'imprimerie et des médias», a précisé Lori Harris.

En abaissant la cote de Transcontinental, Standard & Poor's y a accolé des perspectives «stables». En fonction des résultats de l'entreprise d'ici la fin de l'année, celles-ci pourraient être revues à la baisse ou à la hausse, a indiqué l'agence.

En milieu d'après-midi, l'action de Transcontinental s'échangeait à 6,12 $, en baisse de 3,5%, à la Bourse de Toronto.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer