Home Depot, premier détaillant de rénovation résidentielle, a indiqué qu'il pourrait vendre, essaimer ou procéder à un placement initial d'actions en ce qui concerne sa division d'approvisionnement de gros après que les investisseurs eurent émis des critiques à l'endroit de cette division moins rentable.

Bloomberg

Home Depot, premier détaillant de rénovation résidentielle, a indiqué qu'il pourrait vendre, essaimer ou procéder à un placement initial d'actions en ce qui concerne sa division d'approvisionnement de gros après que les investisseurs eurent émis des critiques à l'endroit de cette division moins rentable.

HD Supply, qui vend de l'équipement et des fournitures aux compagnies de construction, a empoché des revenus annuels de 12 milliards US, soit environ 12% du total de Home Depot.

L'entreprise avait déjà avancé que cette division allait générer 20% des revenus d'ici 2010. Home Depot a fait appel aux services de Lehman Brothers à titre de conseiller.

Frank Blake, PDG de Home Depot qui a remplacé le mois dernier Robert Nardelli à la tête de l'entreprise après l'éviction de ce dernier, souhaite requinquer les ventes au détail qui ont baissé dans les magasins plus vieux pendant deux trimestres de suite.

Cette baisse s'inscrit dans le contexte du ralentissement du marché de l'habitation aux États-Unis et de la concurrence affichée par Lowe's Cos.

HD Supply est moins rentable que les magasins de détail de Home Depot.

«Les actionnaires ont exercé de la pression sur la compagnie», constate Arun Daniel, analyste de ING Investments, à New York. Cette firme possède des actifs de 40 milliards US, y compris des actions de Home Depot.

Lundi, le titre de Home Depot gagnait 48 cents US, ou 1,2 %, à 41,48 $ US à la Bourse de New York. L'action s'est dépréciée pendant chacune des deux dernières années.