La Banque de Montréal (T.BMO) est visée par un recours collectif déposé par certains de ses clients qui allèguent ne pas avoir reçu un accès immédiat à leurs fonds après avoir déposé des chèques ou reçu des virements compensés.

Presse Canadienne

La Banque de Montréal [[|ticker sym='T.BMO'|]] est visée par un recours collectif déposé par certains de ses clients qui allèguent ne pas avoir reçu un accès immédiat à leurs fonds après avoir déposé des chèques ou reçu des virements compensés.

La poursuite, déposée lundi par la cabinet d'avocats Juroviesky and Ricci devant la Cour supérieure de l'Ontario, accuse la banque d'avoir «retenu à tort certains fonds déposés par ses clients».

Le recours est au nom de clients qui ont fait au moins un dépôt dans leur compte bancaire entre le 19 mars 2001 et le 19 mars 2007 et n'ont pas pu avoir accès à leurs fonds immédiatement après le dépôt.

Le porte-parole de la Banque de Montréal, Ralph Marranca, a refusé de commenter le recours.

«Nous avons l'habitude depuis longtemps de ne pas commenter les affaires qui sont devant les tribunaux», a-t-il indiqué au téléphone.

Le recours a été intenté à la suite d'une «enquête approfondie» sur les allégations, a indiqué la firme Juroviesky and Ricci.