La Société de développement économique de Drummondville a remis des subventions d'aide au démarrage à sept jeunes entrepreneurs, pour un total de 34 500 $.

Jean-Pierre Boisvert

La Société de développement économique de Drummondville a remis des subventions d'aide au démarrage à sept jeunes entrepreneurs, pour un total de 34 500 $.

Ces subventions proviennent du Fonds jeunes promoteurs et favorisent la création de 16 emplois.

Sébastien Lambert a obtenu 1500 $ pour l'aider à démarrer, à Drummondville, une entreprise spécialisée dans la conception de broderie personnalisée pour les équipes sportives et les entreprises. L'entreprise s'appelle Broderie AS Design.

Kéven Proulx a obtenu 3000 $ pour le démarrage de Prokev Entrepreneur Forestier, qui se spécialise dans l'exploitation forestière à l'aide d'un tracteur et d'un treuil forestier tout en respectant les normes du plan d'aménagement des lots forestiers.

TGV 1 Composites est une nouvelle entreprise de Saint-Eugène. Son promoteur, Patrick Yan Vézina, fabrique des balcons en matériaux composites en utilisant une méthode de fabrication innovatrice. Il a obtenu une aide de 6000 $. Ses produits sont destinés principalement au marché de la construction résidentielle.

Usicco, de Saint-Félix-de-Kingsey, est une entreprise du secteur du fer ornemental et structural qui se spécialise dans la fabrication de pièces sur mesure pour le résidentiel, commercial et agricole. Christian Côté, le promoteur, a reçu une aide de 6000 $.

Semsudin Ferhatovic a reçu aussi 6000 $ pour lui aider à démarrer l'entreprise Boiseries S.E.M. à Notre-Dame-du-Bon-Conseil. Il s'agit d'une entreprise qui fabrique des produits résidentiels en bois, en particulier des escaliers et des armoires de cuisine.

Guillaume Cajolet-Couture et Tammy Turcotte ont reçu chacun 6000 $ pour la création de la boulangerie Le Temps de vivre à Durham-Sud. Il s'agit d'une boulangerie de type artisanal. La mission consiste à produire des pains au levain pétris à la main, biologiques et cuits sur feu de bois.

En plus des 16 emplois créés dès le départ, six autres devraient s'ajouter au cours de la deuxième année.