La vente de la division de crédit et de services financiers affecte Sears Canada (T.SCC), qui sort toutefois du quatrième trimestre 2006 avec un profit de 108,5 M$ ou 1,01 $ par action.

Michel Munger

La vente de la division de crédit et de services financiers affecte Sears Canada [[|ticker sym='T.SCC'|]], qui sort toutefois du quatrième trimestre 2006 avec un profit de 108,5 M$ ou 1,01 $ par action.

À la même période en 2005, le détaillant enregistrait un gain de 783,4 M$, en grande partie attribué à la vente de la division de services financiers.

Pendant le trimestre qui s'est terminé le 30 décembre, le chiffre d'affaires a rétréci de 1,8% à 1,87 G$ en raison de la vente de la division et parce que les ventes des magasins comparables ont diminué de 0,6%.

Les flux de trésorerie provenant de l'exploitation ont toutefois augmenté de 18% à 403,9 M$.

«Malgré des conditions météo inhabituelles pendant ce trimestre très important, ce qui a eu un impact sur les ventes de marchandise saisonnière, les résultats du trimestre sont solides», affirme Dene Rogers, PDG de Sears Canada.

Au 30 décembre, le spécialiste des magasins à rayons était assis sur une encaisse et des investissements à court terme de 746,8 M$, contre 771,7 M$ au 31 décembre 2005.

Les stocks avaient progressé de 2% à 804,5 M$ et la dette à long terme a été réduite de presque 26% à 395,6 M$.

L'action de Sears Canada gagnait 0,2% à 27,81 $ à l'ouverture jeudi à la Bourse de Toronto.