(La Haye) Les Pays-Bas veulent être la « porte d’entrée » du président américain Joe Biden vers l’Europe après le départ du Royaume-Uni de l’UE, a déclaré vendredi le premier ministre néerlandais Mark Rutte.

Agence France-Presse

M. Rutte a ajouté que les Pays-Bas sont le pays « le plus transatlantique » de l’Union européenne et qu’ils souhaitent prendre le rôle du Royaume-Uni, après le Brexit et le départ de Donald Trump.

Pays libre-échangiste

Les Néerlandais et les Britanniques étaient des alliés de longue date dans leur défense du libre-échange et ils se sont souvent positionnés contre les Français et les Allemands sur des questions commerciales au sein de l’UE.

« Les Pays-Bas aimeraient bien sûr, après le départ du Royaume-Uni de l’UE, jouer un rôle particulier dans cette relation avec l’Amérique, non seulement en tant que porte d’entrée physique, mais aussi politique vers l’Europe », a déclaré M. Rutte lors d’une conférence de presse, répondant à une question d’un journaliste qui lui demandait ce qu’il aimerait dire au président américain Joe Biden lorsqu’ils se parleront pour la première fois depuis son investiture.

« Je voudrais donc aussi utiliser ces liens anciens afin d’essayer de jouer un rôle dans la relation Amérique-Europe. »

M. Rutte a déclaré qu’il n’avait pas encore parlé au président américain Joe Biden par téléphone et qu’il n’y avait pas encore de conversation téléphonique de prévue, ajoutant cependant qu’il l’avait déjà rencontré à plusieurs reprises dans le passé.

Le premier ministre néerlandais et son gouvernement ont démissionné il y a une semaine à la suite d’un scandale lié aux allocations familiales, mais ils continuent de gérer les affaires courantes jusqu’aux élections législatives, prévues le 17 mars.