(Calgary) Les exportations canadiennes de pétrole par rail ont rebondi en septembre, après avoir reculé à un creux de huit ans en juillet, a indiqué la Régie de l’énergie du Canada (REC).

La Presse Canadienne

Selon l’agence fédérale, les livraisons se sont chiffrées à 94 440 barils de pétrole par jour en septembre, soit près du double des 51 000 barils par jour du mois d’août.

Seulement 39 000 barils par jour avaient été transportés en juillet. C’est moins du dixième du volume record de 412 000 barils de pétrole par jour livrés par rail en février.

Le transport ferroviaire du pétrole brut est considéré comme plus cher que le transport par pipeline, alors les expéditeurs ont tendance à n’y avoir recours que lorsque les pipelines sont remplis au maximum de leur capacité ou lorsque le marché de destination offre des prix beaucoup plus élevés que ceux qui peuvent être obtenus au Canada.

Selon la REC, la plus faible utilisation du transport par rail par rapport à février est le résultat d’une plus faible production de brut dans l’Ouest canadien à cause du plongeon de la demande dans la foulée de la pandémie de COVID-19.

La réduction des niveaux de production a libéré de la capacité pour les exportations par pipeline.