C'est à l'invitation de Daniel Lamarre, le PDG du Cirque du Soleil, que Jean-François Bouchard a eu l'idée il y a deux ans - et développé le concept par la suite - de tenir à Montréal une conférence internationale sur l'innovation. L'événement C2-MTL sera officiellement lancé mardi soir mais le rêve de Jean-François Bouchard c'est que cette conférence annuelle nouveau genre s'impose d'ici dix ans comme le Davos de l'innovation.

Jean-Philippe Décarie
Jean-Philippe Décarie LA PRESSE

À partir de mardi prochain, Montréal sera donc l'hôte de la première conférence internationale sur la créativité, le commerce et l'innovation avec C2-MTL qui se déroulera dans le complexe New City Gas, un vieil édifice du quartier Griffintown qui a été rénové en salle de spectacles.

Durant trois jours - et jusque tard dans la nuit - les participants à cet événement atypique vont pouvoir assister à des conférences du cinéaste Francis Ford Coppola, de l'ex-PDG de Walt Disney, Michael Eisner, du chef de la direction financière de Google, David Pichette, ou encore de Daniel Lamarre du Cirque du Soleil et de plusieurs autres acteurs internationaux de premier rang dans le domaine de l'innovation.

«Il y a deux ans, Daniel Lamarre avait demandé à notre agence Sid Lee d'imaginer une activité corporative pour aider les dirigeants à mieux intégrer la créativité et l'innovation dans leur entreprise», explique le concepteur de C2-MTL et PDG de l'agence de communication et de marketing Sid Lee.

Après avoir réalisé une étude de marché internationale, Sid Lee se rend compte qu'il existe bien des conférences sur l'innovation mais elles sont classiques, formelles, bref tout sauf innovantes.

«C'est pourquoi on est arrivé avec un concept d'expérience immersive de trois jours durant lesquels conférenciers et participants échangent dans un environnement unique où s'entremêlent expositions, performances artistiques et événements collaboratifs. On veut que C2-MTL fasse sa marque et devienne à chaque année un événement international incontournable», poursuit Jean-François Bouchard.

Coalisation réussie

Homme de consensus, le PDG de Sid Lee tient à préciser que l'événement a été rendu possible grâce à l'implication d'une cinquantaine d'entreprises québécoises et étrangères.

«On a réussi à coaliser des entreprises de tous les secteurs d'activités et plusieurs agences gouvernementales pour faire de Montréal le centre mondial de l'innovation durant les trois jours que durera la conférence. On a senti et on sent toujours un fort appui à ce projet», observe Jean-François Bouchard.

Si le Cirque du Soleil est le partenaire principal de C2-MTL, la Fondation Bronfman a aussi solidement appuyé le projet. Le magazine Fast Company, la plus prestigieuse publication sur l'innovation au monde, a également permis aux organisateurs de tisser des partenariats internationaux.

C2-MTL accueillera durant trois jours quelques 1 000 participants qui auront accès à la salle de l'édifice New City Gas. Près de la moitié de ces congressistes viennent de l'étranger, de 37 pays différents.

«Pour une première année on est très satisfait du nombre de pays représentés. Avec le temps et la renommée, ça va grossir. Ce sont principalement des cadres exécutifs ou des présidents d'entreprises qui viennent participer à la conférence», précise Jean-François Bouchard.

Pour satisfaire la demande locale, C2-MTL va accueillir 500 participants additionnels qui vont assister aux événements et aux conférences via des écrans géants à partir du village qui a été construit aux abords de l'édifice New City Gas. «On a créé un environnement semblable à un lounge, avec des fauteuils super confortables», ajoute le concepteur.Pour le volet spectacle, on sait déjà que le musicien et DJ américain Moby donnera une performance tout comme le Cirque du Soleil ainsi que les spécialistes multimédia de Moment Factory.

Pour assurer la coordination et la fluidité d'un tel événement sur trois jours, Jean-François Bouchard peut compter sur la collaboration essentielle, selon lui, de Benoit Berthiaume qui agit comme producteur exécutif de C2-MTL.

L'expansion internationale

C2-MTL sera officiellement inaugurée mardi soir lorsque Mark Chapman, un des hauts dirigeants de IBM, dévoilera en exclusivité les grandes lignes du rapport 2012 d'IBM sur les PDG. Les conférences se poursuivront mercredi et jeudi mais il y a déjà une activité en marche, le boot camp créatif.

«Sid Lee est responsable des communications et du marketing de la fondation philanthropique (RED) qu'a fondée le chanteur Bono de U2, il y a six ans. Leurs dirigeants voulaient qu'on mette à jour l'image et le message de (RED), l'actualiser pour les cinq prochaines années.

«On a donc demandé à des spécialistes des technos, des designers, des créateurs, des rédacteurs de partout de plancher sur ce projet durant 10 jours. Ils ont commencé cette semaine et ils vont présenter les résultats de leurs démarches jeudi à la fin de la conférence», explique Jean-François Bouchard.

Sid Lee est non seulement l'une des plus importantes agences de communication et de création publicitaire québécoises avec des clients tels que Loto-Québec, la SAQ ou Vidéotron, elle cumule de plus en plus des mandats internationaux pour de grandes marques telles que Adidas, LVMH, Red Bull ou la Major Soccer League.

Sid Lee emploie 400 personnes dans ses bureaux montréalais et la firme a des bureaux à Amsterdam, Paris et Toronto. Un nouveau bureau newyorkais va bientôt voir le jour où l'on veut surtout recruter des créatifs, des gens qui vont développer des campagnes de communications de clients américains.

«On réalise aujourd'hui 50% de notre chiffre d'affaires à l'international. C'est une proportion qui est appelée à grossir puisqu'on travaille très fort à déployer un réseau international. On est déjà en Asie mais on va y être davantage et on veut être sur tous les continents», anticipe Jean-François Bouchard qui partage la direction de l'entreprise avec une quinzaine de collaborateurs.

«Sid Lee c'est une affaire d'équipe. C'est pas mon affaire à moi et c'est pourquoi je refuse de faire des entrevues seul, mais là il fallait que je vous parle de C2-MTL», précise Jean-François Bouchard.

Où se voit-il dans 10 ans?

«Je souhaite que C2-MTL devienne une conférence internationale sur l'innovation équivalente à ce qu'est devenu le Forum économique de Davos.»