(Montréal) Le ministère de la Santé du Québec affirme que la province compte maintenant un total de 98 cas confirmés de variole simienne.

Publié le 9 juin
La Presse Canadienne

Ce nombre signalé jeudi est en hausse de huit cas par rapport aux 90 signalés plus tôt cette semaine.

La variole simienne est une maladie rare qui provient de la même famille de virus qui causent la variole, que l’Organisation mondiale de la santé a déclarée éradiquée dans le monde en 1980.

La variole du singe ne se propage généralement pas facilement entre les personnes et se transmet par contact étroit prolongé via des gouttelettes respiratoires, un contact direct avec des lésions cutanées ou des fluides corporels, ou par des vêtements ou de la literie contaminés.

Le Québec a commencé à offrir un vaccin contre la variole à certains contacts étroits de personnes infectées à la fin mai, et le ministère de la Santé affirme qu’à ce jour, il a depuis vacciné 1622 personnes.

L’Alberta, l’Ontario et la Colombie-Britannique ont également signalé des cas de variole du singe, bien que la grande majorité des cas au Canada se trouvent au Québec.