Les membres de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) ont voté à 84 % en faveur de l’entente de principe conclue entre leur association et Québec visant à améliorer l’accès aux soins de première ligne.

Publié le 26 mai
Ariane Lacoursière
Ariane Lacoursière La Presse

Les médecins de famille avaient été invités à voter sur cette entente entre le 20 et le 24 mai. Les résultats du vote ont été dévoilés jeudi matin. Un peu plus de 43 % des membres de la FMOQ ont voté. Seulement 15,5 % des médecins qui ont voté ont rejeté l’entente. « Étant donné le vote clairement favorable en faveur de la mise en œuvre de l’entente de principe, la Fédération poursuivra le travail en ce sens », écrit la FMOQ dans un message envoyé à ses membres.

Les grandes lignes de l’entente de principe avaient été dévoilées au début du mois de mai par le ministre de la Santé, Christian Dubé. Ce dernier avait expliqué viser la prise en charge de 500 000 Québécois inscrits au Guichet d’accès à un médecin de famille (GAMF) d’ici le 31 mars 2023. Cet accès se fera notamment via les Guichets d’accès à la première ligne (GAP) qui se déploient actuellement dans toutes les régions du Québec. La participation de chaque médecin de famille à cette mesure sera volontaire et aucune pénalité n’est prévue. Le ministre Dubé avait toutefois mentionné que des « objectifs » sont fixés et que des sommes y seront liées.

L’entente prévoit également que les médecins de famille devront offrir des rendez-vous rapides (entre 36 et 72 heures) à leurs patients inscrits.