(Québec) Le gouvernement Legault poursuit le développement de ses guichets d’accès à la première ligne pour la population orpheline (GAP), qui permettent aux patients orphelins d’appeler à un numéro de téléphone pour avoir accès au réseau de la santé. Tous les Québécois y auront accès d’ici le printemps 2022, indique Québec.

Charles Lecavalier
Charles Lecavalier La Presse

Les guichets d’accès permettent à des personnes qui n’ont pas de médecin de famille d’avoir accès à des soins de première ligne, notamment grâce aux télésoins et à un soutien financier accru pour les groupes de médecine de famille (GMF) qui « effectuent des visites de patients non-inscrits auprès d’un médecin de famille, et ce, à même leur offre de service ».

« Tous les Québécois doivent avoir un accès équitable aux services de première ligne, et nous mettons en place des solutions pour changer les choses de manière durable, avec la collaboration des groupes de médecine de famille (GMF) et nos équipes du réseau », a indiqué le ministre de la Santé Christian Dubé dans un communiqué de presse lundi.

Deux nouveaux GAP seront créés au Saguenay–Lac-Saint-Jean et en Montérégie. Québec va de l’avant en raison des « résultats positifs constatés » avec son projet-pilote dans le Bas-Saint-Laurent. Depuis un an, ce GAP a reçu 8900 appels : la moitié a été orientée « vers un rendez-vous médical » dans une clinique participante, et l’autre moitié a été dirigée vers « d’autres services » dans le réseau de la santé.