Les membres du personnel du réseau de la santé syndiqués à la FSSS ont adopté « massivement » l’entente de principe intervenue avec Québec, a indiqué le syndicat mercredi.

La Presse Canadienne

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) avait conclu une entente de principe avec le gouvernement après une grève de quelques heures, le 21 juin dernier.

Mercredi, le syndicat a fait état de l’adoption de l’entente, « au terme d’une large tournée d’assemblées générales qui s’est tenue au courant des dernières semaines ».

Selon le syndicat, l’entente de principe est le résultat de près d’un an et demi de pourparlers avec le gouvernement Legault afin de renouveler les conventions collectives pour leurs membres du secteur public qui doivent s’appliquer du 1er avril 2020 au 31 mars 2023.

« Dès le début de cette ronde de négociations, nous nous étions donné comme objectif de rehausser les conditions de celles et ceux qui gagnent le moins dans le réseau et nous pouvons dire que c’est mission accomplie ! », a indiqué par communiqué Josée Marcotte, vice-présidente de la FSSS-CSN.

L’adoption de l’entente de principe « confirme la mise en place d’améliorations substantielles autant au niveau des conditions de travail que des conditions salariales qui auront un impact positif pour l’ensemble des salariés du réseau », ajoute le syndicat, qui fait état d’augmentations salariales « qui varieront entre 10,4 % et 6,1 %, et seront appliquées pour les trois années de la convention collective ».

Il est aussi question d’une contribution de l’employeur pour les assurances collectives qui « sera pérennisée et triplée ».

Le syndicat précise que des discussions se poursuivront avec la partie patronale dans divers comités de travail afin de mettre en place une série de solutions nécessaires, « notamment afin de répondre aux problèmes d’attraction et de rétention du personnel ».

La FSSS-CSN dit compter plus de 120 000 membres dans les secteurs public et privé et dans toutes les catégories de personnel dans le réseau de la santé.

Le gouvernement du Québec a conclu une entente de principe avec la plupart des syndicats du secteur public, mais plusieurs organisations doivent encore se prononcer.

Lors du conseil général des 13 et 14 juillet derniers, les délégués de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) ont résolu de présenter l’offre globale du gouvernement « sans recommandation » dans le cadre d’une tournée d’assemblées générales spéciales (AGS). Celles-ci doivent se tenir seulement à partir de la mi-septembre.