Le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal demande à la population d’éviter autant que possible les urgences de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont et de l’hôpital Santa Cabrini, qui ont « pratiquement atteint leur capacité maximale », en raison d’une réduction du personnel et de départs en vacances.

Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

« Ce qui se passe, c’est que l’achalandage est très élevé depuis plusieurs jours. Le problème central est l’arrivée des vacances, donc le personnel est moins nombreux. On veut donner des vacances, c’est important, mais ça diminue la capacité de prise en charge dans les deux hôpitaux », a brièvement expliqué samedi le porte-parole de l’organisation, Christian Merciari.

Il confirme du même coup que le CIUSSS travaille avec ses partenaires pour « trouver des solutions à court et moyen terme » afin de pallier ce manque de personnel. Dans l’immédiat, toutefois, on demande la collaboration de la population.

« Les gens ne le réalisent pas toujours, mais il y a beaucoup de problèmes de santé qui peuvent être réglés en se rendant dans les cliniques médicales du territoire. On invite les gens à aller là pour des problèmes de santé mineurs, sinon il reste les autres salles d’urgence du territoire », a précisé M. Merciari.

En tout temps, les cliniques médicales « offrent des plages horaires pour du sans rendez-vous médical, et ce, même la fin de semaine », a rappelé l’établissement de santé dans un communiqué, soulignant que les personnes qui ont des questions ou des inquiétudes sur leur état de santé pouvaient également communiquer avec les infirmières d’Info-Santé au 811.

« Même en période de pandémie, il est possible de consulter un professionnel de la santé ou des services sociaux le jour même ou le lendemain sans se présenter dans une salle d’urgence », a ajouté le CIUSSS, en renvoyant vers son site pour consulter l’offre complète de services.

Samedi, en début d’après-midi, le taux d’occupation des salles d’urgence de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont était de 124 %, selon le portail d’Index Santé.

Pendant ce temps, un « bris d’équipement » a aussi perturbé les équipes en première ligne à l’hôpital Santa Cabrini, où la capacité d’accueil du nombre d’usagers a été ajustée à la baisse en conséquence.

Cette semaine, la fermeture des urgences de Gatineau a suscité de vives réactions. Fermées pendant plusieurs jours, celles-ci ont été rouvertes partiellement mercredi. Seules les femmes enceintes, les enfants et les personnes présentant des problèmes de santé mentale peuvent y être soignés pour l’instant. Les autres patients devront continuer de se présenter à l’hôpital de Hull et à l’hôpital Papineau en attendant que les services reprennent totalement.

À Baie-Saint-Paul, dans Charlevoix, une « mobilisation extraordinaire » du personnel infirmier a permis d’éviter une fermeture des urgences de l’hôpital. Le service pourra finalement demeurer ouvert au maximum de sa capacité pendant l’été, a annoncé mardi le CIUSSS de la Capitale-Nationale, qui avait d’abord prévu une fermeture le soir et la nuit, de juillet à septembre.