Se retrouvant encore une fois dans les manchettes en raison du grand nombre de rapports de coroner visant l’organisation, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) «doit s’améliorer» et accroître sa «rigueur» dans la prestation de soins, reconnaît sa présidente-directrice générale, Josée Filion.

Le Droit

La publication du reportage «L’hôpital des erreurs» dans La Presse, lundi, a ébranlé le réseau de la santé de l’Outaouais. Grâce à la compilation de quelque 900 rapports de coroner, La Presse y révélait que de tous les établissements de la province, c’est au sein de l’ancien Centre de santé et de services sociaux de Gatineau qu’il y a eu le plus de décès causés par des accidents médicaux au cours des deux dernières décennies.

> Lisez le texte complet sur le site du Droit