Source ID:da268e6be571390da69f27d85d3880dd; App Source:StoryBuilder
Exclusif

Actualités

Infiltration d'eau dans le stationnement du CUSM

ARIANE LACOURSIÈRE
La Presse

Ouvert depuis trois ans et demi, le nouveau stationnement souterrain du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est victime d'un problème d'infiltration d'eau. Des travaux sont prévus l'été prochain pour corriger la situation, a appris La Presse.

La porte-parole du CUSM, Gilda Salomone, explique que des joints de dilatation ont été endommagés. Elle assure que les travaux de réparation n'entraîneront la fermeture ni de l'hôpital ni du stationnement des visiteurs. «Des aménagements seront faits afin de réduire au minimum leur impact sur l'environnement du CUSM», dit-elle.

Jean-Pierre Daubois, conseiller syndical à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), estime qu'il est surprenant que des travaux soient nécessaires alors que le stationnement n'est fonctionnel que depuis 2015. «Est-ce lié aux travaux menés actuellement pour relier le stationnement à l'édicule du métro?», demande pour sa part le président du syndicat des employés du CUSM, Robert Lagueux.

Mme Salomone explique que c'est le consortium qui a construit le CUSM en partenariat public-privé, Groupe immobilier santé McGill (GISM), qui payera la facture de ces travaux.

GISM refuse de donner une estimation des coûts des travaux pour ne pas influencer un futur appel d'offres à ce sujet, explique Mme Salomone.

Protéger les patients

Pour le porte-parole du comité des usagers du CUSM, Pierre Hurteau, il est primordial que la facture des travaux ne soit jamais refilée aux patients. Déjà, il en coûte 24 $ par jour pour garer son véhicule dans le stationnement souterrain du CUSM. «Plusieurs membres de la CAQ [Coalition avenir Québec] aujourd'hui au gouvernement ont dénoncé les frais de stationnement trop élevés dans le réseau de la santé avant d'être élus. Il semble que ce ne soit plus une priorité de baisser ces frais. Mais ça le devrait», plaide M. Hurteau.

Les stationnements du CUSM ont régulièrement fait la manchette ces dernières années. En 2014, la commission Charbonneau a révélé le stratagème utilisé par SNC-Lavalin, membre de GISM, pour obtenir le contrat de construction du CUSM. Le directeur général adjoint du CUSM de l'époque, Yanaï Elbaz, avait accepté de signer une dérogation à GISM afin de lui permettre de diminuer le nombre de places de stationnement souterrain. Un stationnement à étages a été construit pour les employés du CUSM.

Ce stratagème a permis à GISM d'économiser 25 millions de dollars et de bonifier son projet afin de remporter l'appel d'offres. Le stationnement à étages, visible de l'autoroute Ville-Marie, n'est pas celui visé par les problèmes d'infiltration d'eau.

Notons que, le 17 décembre dernier, Yanaï Elbaz a été condamné à 39 mois de prison après qu'il a reconnu avoir reçu un pot-de-vin de 10 millions de la part de SNC-Lavalin pour truquer l'appel d'offres du CUSM.

- Avec la collaboration de William Leclerc, La Presse




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer