Des Autochtones du Nunavik accusent le ministre québécois de la Santé, Gaétan Barrette, de nourrir des préjugés à leur endroit en laissant croire que des parents du Grand Nord peuvent être expulsés de l'avion-ambulance transportant leurs enfants en raison de leurs problèmes de dépendance à la drogue ou à l'alcool.

Publié le 21 juin 2018
LA PRESSE CANADIENNE

Un enregistrement audio obtenu par Le Devoir et la CBC permet d'entendre le ministre Barrette dire, en anglais, que d'ici six mois, il y aura au moins un cas d'une personne qui ne sera pas admise dans l'avion parce que quiconque est agité, drogué ou sous l'influence de quoi que ce soit ne sera pas autorisé à monter à bord.

Le ministre a ajouté que de tels cas arrivent tout le temps.

Cet enregistrement a été fait il y a deux semaines lorsque le ministre Barrette prenait un bain de foule à Brossard, sur la Rive-Sud de Montréal.

Le maire de Kuujjuaq au Nunavik, Tunu Napartuk s'est dit profondément choqué et déçu de tels propos qui démontrent, à son avis, que Gaétan Barrette ne connaît pas les gens du nord.

Le maire Napartuk reconnaît que le Nunavik a des défis, mais signale que les commentaires du ministre n'aident en rien la situation et renforcent les stéréotypes.

L'attachée de presse du ministre Barrette a répondu par courriel que le ministre n'a pas nié la conversation avec un citoyen sur les enjeux des évacuations aéromédicales, mais qu'il se défend d'avoir fait directement référence à une communauté autochtone.