Deux hôpitaux pédiatriques montréalais, le CHU Sainte-Justine et l'Hôpital de Montréal pour enfants, font partie d'un réseau pancanadien de recherche sur les traitements oncologiques personnalisés, qui a été lancé ce matin.

Publié le 23 nov. 2017
MATHIEU PERREAULT LA PRESSE

Le projet Precision Oncology for Young People (Profyle) de l'Institut de recherche Terry Fox, à Vancouver, bénéficie de subventions de 16 millions provenant de dix organismes subventionnaires.

Le quart de cette somme sera investie au Québec, grâce à des contributions des fondations du CHU Sainte-Justine, de l'Hôpital de Montréal pour enfants et Charles-Bruneau, ainsi que du Fonds de Sarah des Cèdres de la Fondation du cancer des Cèdres.

Les traitements personnalisés existent en oncologie pédiatrique, mais ils ne sont pas très répandus et surtout les analyses génétiques ne sont pas faites en temps réel.

L'objectif de l'oncologie personnalisée est de faire un profilage moléculaire en temps réel des tumeurs de chaque enfant. Quatre cancers pédiatriques sur cinq sont traitables, mais pour le reste le risque de récidive est relativement élevé. Le projet Profyle a pour le moment un horizon de cinq ans.