Multiplication des erreurs. Conditions périlleuses. Charge de travail élevée. Les infirmières de l'unité des naissances du CHU Sainte-Justine affirment frôler la catastrophe à certains moments, révèle une enquête de ICI Radio-Canada.

Publié le 7 nov. 2016
LA PRESSE

Des rapports obtenus par la société d'État montrent que le nombre d'incidents et d'accidents au sein du département aurait doublé, voire triplé par rapport à la période correspondante de l'an dernier.

Selon les infirmières interviewées, les congés de maladie ne seraient pas remplacés. De plus, le temps supplémentaire leur aurait été interdit.

Ces révélations surviennent alors que le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, prendra part plus tard au cours de la journée à une visite des nouveaux locaux qui doivent abriter le centre des naissances du CHU Sainte-Justine. Le déménagement est prévu pour le mois de décembre.

À lire sur Radio-Canada.