Source ID:792d7c8ed9433aebad2acf16853456c2; App Source:StoryBuilder

Cabinet Legault: des «visages neufs» à la tête du Québec

Comme il l'avait promis, François Legault a annoncé... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Comme il l'avait promis, François Legault a annoncé jeudi un conseil des ministres paritaire, composé de 13 hommes et de 13 femmes. La moyenne d'âge s'élève à 51 ans.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

(Québec) Le « 450 » prend les commandes. Seize des vingt-six ministres du gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) proviennent de la couronne nord et de la rive sud de Montréal. Un cabinet qui aura une « préoccupation sincère » pour les changements climatiques, a promis pour la première fois le nouveau premier ministre, François Legault.

M. Legault, 61 ans, est devenu le 32e premier ministre de l'histoire du Québec lors d'une cérémonie solennelle à l'Assemblée nationale, jeudi. À cette occasion, il a dévoilé un cabinet paritaire, composé de 13 hommes et de 13 femmes.

« Ce gouvernement, c'est votre gouvernement, a-t-il déclaré. Ce Conseil des ministres, il est à votre service. On va travailler de toutes nos forces, avec tout notre coeur pour vous autres, mais on va avoir besoin de vous. Si on est des millions à pousser dans la même direction, tout est possible. »

Pour réaliser son programme, M. Legault mise d'abord sur un trio économique : Éric Girard (Finances), Christian Dubé (Conseil du trésor) et Pierre Fitzgibbon (Économie). Danielle McCann hérite de la Santé. Elle est secondée par le neurologue Lionel Carmant, ministre délégué. L'Éducation est confiée à Jean-François Roberge, et l'ex-olympienne Isabelle Charest est sa ministre déléguée.

Ils représentent tous - sans exception - des circonscriptions du « 450 », tout comme le premier ministre, qui est député de L'Assomption.

En tout, 10 membres de l'équipe ministérielle proviennent de la Montérégie. Les Laurentides et Lanaudière comptent pour leur part six représentants au Cabinet.

L'île de Montréal, où la CAQ a fait élire seulement deux députés, n'a qu'un représentant au Conseil des ministres, l'ex-mairesse d'arrondissement Chantal Rouleau (déléguée aux Transports et responsable de la Métropole).

Un autre élu de la Rive-Sud, Simon Jolin-Barrette, 31 ans seulement, est appelé à jouer un rôle crucial dans le gouvernement. Comme leader parlementaire, c'est lui qui pilotera l'épineux dossier des signes religieux dans la fonction publique. Il sera aussi responsable de l'Immigration et sera chargé à ce titre d'honorer la promesse caquiste de réduire temporairement à 40 000 le nombre d'immigrants admis au Québec.

La jeune députée de la région de Québec Geneviève Guilbault devient vice-première ministre et obtient la Sécurité publique. L'ex-procureure de la commission Charbonneau Sonia LeBel hérite de la Justice. Le vétéran François Bonnardel, lui aussi du « 450 », obtient les Transports.

« VISAGES NEUFS »

Le cabinet présente un autre trait inédit : on y trouve pas moins de 18 nouveaux élus. Seuls M. Legault et Marguerite Blais (Aînés) ont été ministres.

« Je ne vois pas ça comme un désavantage, au contraire, a déclaré M. Legault. Le gouvernement du Québec a besoin de renouveau. Le gouvernement du Québec a besoin de visages neufs, qui vont jeter un regard neuf, et vous apportez, ensemble, un immense bagage d'expérience, de compétence, que vous avez acquis ailleurs dans la société. »

TROIS PRIORITÉS... ET L'ENVIRONNEMENT

Le gouvernement aura trois grandes priorités : l'éducation, la santé et l'économie. Mais le chef de la CAQ a promis d'accorder une importance toute particulière à l'éducation.

Pendant la campagne, M. Legault a promis d'instaurer la prématernelle à 4 ans, de rénover les écoles et de débloquer de nouvelles ressources pour dépister les enfants en difficulté d'apprentissage. Dans son discours, il a promis d'accorder une attention particulière à cette question.

« Si on doit léguer une chose, une seule chose aux Québécois, c'est de donner à chacun de nos enfants la possibilité d'aller au bout de leur potentiel. » - François Legault

Le premier ministre a identifié une quatrième priorité de son gouvernement, inattendue celle-là : l'environnement. Critiqué pendant la campagne pour son silence en matière de lutte contre les changements climatiques, François Legault a assuré avoir entendu le « message » des électeurs.

Il a pour la première fois exprimé sa « sincère préoccupation pour les défis environnementaux ».

« On a bien reçu le message de la population pendant la campagne, a-t-il déclaré. On doit faire plus pour lutter contre le réchauffement climatique. On va y travailler de façon pragmatique en obtenant des résultats. »

Lors de la cérémonie de prestation de serment de ses députés, plus tôt cette semaine, François Legault avait appelé ses troupes à faire preuve d'« humilité » et à s'élever au-dessus des considérations partisanes.

Il a poursuivi dans cette veine, jeudi, en appelant ses ministres à chercher le consensus plutôt que l'affrontement. Il leur a demandé de gouverner avec un souci de « proximité », d'« humanité » et d'« ouverture », sans toutefois renoncer aux engagements du parti.

« On ne fera jamais l'unanimité. D'ailleurs, il est hors de question de reculer devant des groupes de pression ou devant les secousses, les premières petites secousses. Mais, pour changer ce qui ne fonctionne pas, [...] il ne suffit pas de décréter. Il faut aller chercher l'adhésion du maximum de personnes », a-t-il déclaré.

Ministre de la Famille et... père en tout temps

Le nouveau ministre de la Famille et député de la circonscription de Papineau en Outaouais, Mathieu Lacombe, a vu son serment interrompu jeudi par un petit cri strident émanant du fonds du Salon rouge. Il s'agissait de l'un de ses fils qui, voyant son père à l'avant de la salle, s'est précipité vers lui en criant « papa » ! Le garçon a ensuite été rejoint par son frère, puis les deux enfants ont suivi le ministre vers la grande table pour la signature officielle du registre. Pour ce faire, le père de famille a même été aidé par le lieutenant-gouverneur Michel Doyon, qui a tenu l'un de ses fils. Un moment touchant et cocasse dans une cérémonie sinon très formelle.

Les ministres

Geneviève Guilbeault

Vice-première ministre

Ministre de la Sécurité publique

Jean-François Roberge

Ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur

Danielle McCann

Ministre de la Santé et des Services sociaux

Pierre Fitzgibbon

Ministre de l'Économie et de l'Innovation

Eric Girard

Ministre des Finances

Christian Dubé

Ministre responsable de l'Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor

MarieChantal Chassé

Ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Marguerite Blais

Ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

Simon Jolin-Barrette

Ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion

Leader parlementaire

François Bonnardel

Ministre des Transports

Sonia LeBel

Ministre de la Justice

Ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne

Ministre responsable de la Condition féminine

Mathieu Lacombe

Ministre de la Famille

Nadine Girault

Ministre des Relations internationales et de la Francophonie

Chantal Rouleau

Ministre déléguée aux Transports

Ministre responsable de la Métropole

Andrée Laforest

Ministre des Affaires municipales et de l'Habitation

André Lamontagne

Ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

Jonatan Julien

Ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles

Pierre Dufour

Ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs

Jean Boulet

Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale

Nathalie Roy

Ministre de la Culture et des Communications

Ministre responsable de la Langue française

Caroline Proulx

Ministre du Tourisme

Sylvie D'Amours

Ministre responsable des Affaires autochtones

Isabelle Charest

Ministre déléguée à l'Éducation

Lionel Carmant

Ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux

Marie-Eve Proulx

Ministre déléguée au Développement économique régional

Éric Caire

Ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale

AUTRES RESPONSABILITÉS :

Mario Laframboise 

Président du caucus du gouvernement*

Éric Lefebvre

Whip en chef du gouvernement* 

*Ces personnes ne font pas partie du Conseil des ministres.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer