Source ID:35e91084-aed0-4256-aeb5-9b968d7f2d6c; App Source:alfamedia
Exclusif

Conseil des ministres: la parité et quelques surprises

(Québec) Comme prévu, le Conseil des ministres dévoilé aujourd'hui sera paritaire - composé de 13 femmes et de 13 hommes. Plusieurs nominations étaient prévisibles, mais François Legault s'était réservé quelques surprises.

Simon Jolin-Barrette sera non seulement leader parlementaire du... (Photo Jacques Boissinot, La Presse Canadienne) - image 1.0

Agrandir

Simon Jolin-Barrette sera non seulement leader parlementaire du gouvernement, mais aussi responsable de l'Immigration.

Photo Jacques Boissinot, La Presse Canadienne

Me Sonia LeBel, ex-procureure en chef de la... (Photo Jacques Boissinot, La Presse canadienne) - image 1.1

Agrandir

Me Sonia LeBel, ex-procureure en chef de la commission Charbonneau, reçoit la Justice. Elle aura aussi la responsabilité des Relations intergouvernementales canadiennes.

Photo Jacques Boissinot, La Presse canadienne

La cérémonie aura lieu cet après-midi au Salon rouge de l'Assemblée nationale. Sans surprise, Geneviève Guilbault, élue dans Louis-Hébert, sera vice-première ministre, mais ses responsabilités en étonneront plusieurs : elle obtient la Sécurité publique, a appris La Presse, un poste où plusieurs voyaient Simon Jolin-Barrette ou Sonia LeBel. Mme Guilbault avait déjà connu ce ministère comme employée de cabinet du libéral Jacques Dupuis. Elle avait aussi été porte-parole du Bureau du coroner.

Simon Jolin-Barrette se positionne comme le ministre « senior » du nouveau gouvernement. Leader parlementaire du gouvernement, il sera aussi responsable de l'Immigration. Il devra piloter la diminution du nombre d'immigrants de 50 000 à 40 000 par année. Mais surtout, on lui confie le dossier délicat de la laïcité. Il aura à défendre le projet de loi que compte faire adopter le gouvernement avant juin 2019.

Nadine Girault, candidate vedette d'ascendance haïtienne, sera aux Relations internationales.

Sonia LeBel, ex-procureure en chef de la commission Charbonneau, reçoit la Justice, mais elle aura aussi la responsabilité des Relations intergouvernementales canadiennes.

Le vétéran François Bonnardel atterrit au ministère des Transports, sa chef de cabinet sera Véronique Aubry, une ex-employée politique de la ministre libérale Line Beauchamp.

Il aura comme ministre déléguée Chantal Rouleau, mairesse de l'arrondissement de Pointe-aux-Trembles. Mme Rouleau sera ministre déléguée aux Transports, mais surtout responsable de la Métropole.

Jean-François Roberge, ex-enseignant, sera ministre de l'Éducation, une nomination attendue. On ne prévoit pas pour l'heure scinder le Ministère pour mettre à part l'enseignement supérieur toutefois. Sa chef de cabinet sera Julie Lussier, qui a travaillé dans le domaine de l'éducation avant de rejoindre le secteur privé.

Une autre surprise, Nathalie Roy, ex-journaliste élue dans Montarville, sera responsable de la Culture. 

Sa chef de cabinet sera Manon Gauthier, issue de la Ville de Montréal où elle s'occupait de la Culture, et candidate caquiste défaite dans Maurice-Richard.

Jean Boulet, le frère de Julie Boulet, élu dans Trois-Rivières, sera responsable de l'Emploi ; on lui confie aussi le Travail. Jonatan Julien, qui avait claqué la porte de l'administration Labeaume à Québec, sera responsable de l'Énergie, une autre surprise.

Élue dans Brome-Missisquoi, l'ex-athlète olympique Isabelle Charest sera responsable des dossiers du Sport et du Loisir au Conseil des ministres.

CAIRE ET CARMANT « DÉLÉGUÉS »

Le choix de plusieurs ministres importants ne surprendra personne. L'ex-trésorier de la Banque Nationale, Éric Girard, obtiendra les Finances, il avait fait le saut en politique à cette condition.

Son chef de cabinet sera Denis Dolbec, issu du Parti québécois, qui occupait les mêmes fonctions avec l'ex-maire de Montréal, Denis Coderre.

À l'Économie, le choix est depuis un bon moment fixé sur Pierre Fitzgibbon, issu du milieu des affaires et élu dans Terrebonne. Son chef de cabinet sera Alexandre Ramacieri, un ancien de CGI passé chez Québecor. Ramacieri était un lieutenant de Pierre Karl Péladeau dans sa course victorieuse à la direction du Parti québécois.

Christian Dubé, qui avait quitté son poste de vice-président de la Caisse de dépôt pour remplacer au pied levé Stéphane Le Bouyonnec, dans La Prairie, a obtenu le Conseil du trésor ; on a envisagé de le nommer à la Santé, un secteur pour lequel il a exprimé beaucoup d'intérêt. Marie-Ève Bédard, ex-candidate libérale, sera chef de cabinet. Éric Caire sera ministre délégué, il relèvera du Trésor. Il sera responsable des « ressources informationnelles », l'informatique.

Danielle McCann, ex-patronne de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, recrutée à la dernière heure, atterrit comme prévu à la Santé. François Legault s'y était engagé clairement durant la campagne électorale, quand Gertrude Bourdon avait fait faux bond à la CAQ pour aller au PLQ. 

Mme McCann aura Denis Simard comme chef de cabinet - un ancien des cabinets péquistes à l'époque de Lucien Bouchard. Le Dr Lionel Carmant sera ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux.

Comme le lui avait promis François Legault, Marguerite Blais héritera pour sa part de la responsabilité des Aînés.

On a appris aussi que Caroline Proulx, élue dans Berthier, sera responsable du Tourisme.

Pour les régions, Pierre Dufour, élu dans Abitibi-Est, sera responsable des Forêts. Andrée Laforest, élue dans Chicoutimi, sera aussi membre du Conseil des ministres, tout comme MarieChantal Chassé. Ian Lafrenière, candidat recrue dans Vachon, ne sera pas membre du Conseil des ministres.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer