Les Canadiens sont plutôt froids à l'idée de voir le Parti libéral (PLC) et le Nouveau Parti démocratique (NPD) fusionner pour créer un seul parti, afin d'affronter le Parti conservateur de Stephen Harper aux prochaines élections.

Mis à jour le 19 janv. 2013
Joël-Denis Bellavance LA PRESSE

Une fusion complète des deux partis obtient la bénédiction de seulement 25% des Canadiens. Pas moins de 58% des répondants rejettent cette option, selon un sondage de la firme Angus Reid réalisé auprès de 2028 Canadiens.

Cette idée ne trouve pas preneur non plus chez les électeurs qui ont appuyé le PLC (61% contre) ou le NPD (57% contre) aux dernières élections.

Toutefois, les Canadiens voient d'un bon oeil, dans une proportion de 41%, la formation d'un gouvernement de coalition du NPD et du PLC si l'occasion se présente. Cette option recueille encore plus d'appuis parmi les électeurs qui ont voté pour les libéraux (62%) ou les néo-démocrates (61%) au dernier scrutin. Sans surprise, les militants du Parti conservateur s'y opposent dans la même proportion (63%).

La question de la fusion du PLC et du NPD pourrait être abordée à l'occasion du premier débat entre les neuf candidats qui briguent la direction du PLC, demain à Vancouver.