Le Nouveau Parti démocratique (NPD) demande l'ouverture d'une enquête sur le financement politique du Parti conservateur du Canada dans la circonscription montréalaise de Laurier-Sainte-Marie.

Mis à jour le 23 nov. 2012
Philippe Teisceira-Lessard LA PRESSE

Les néodémocrates enverront une lettre à cet effet dans les prochaines heures.

Jeudi, le Ottawa Citizen a révélé que 11 mystérieuses contributions au fonds électoral de l'association conservatrice de Laurier-Sainte-Marie étaient inscrites au nom de citoyens qui nient les avoir faites. Ces données sont tirées d'un bilan financier officiel datant de 2009. Le NPD qualifie ces informations de «révélations troublantes».

Un entrepreneur du nom de Rocco Carbone, par exemple, apparait sur la liste des donateurs.

«J'ai donné de l'argent au parti?», s'est-il questionné à haute voix lorsque le Citizen l'a rejoint. «Je n'ai jamais contribué financièrement à un parti politique.»

C'est Alexandre Boulerice, député de Rosemont-La-Petite-Patrie, qui signe la missive envoyée à Élections Canada.

«J'espère que vous vous pencherez sur cette question afin de vous assurer que la Loi électorale du Canada n'a pas été contournée. ]'ignore si vous enquêtez déjà sur ce dossier, mais, si ce n'est pas le cas, je vous invite fortement à vous pencher sur ces contributions mystérieuses», écrit le néodémocrate.

Laurier-Sainte-Marie, qui couvre une partie du centre-ville de Montréal, était détenue par Gilles Duceppe jusqu'en 2011.