Le ministre canadien des Affaires étrangères John Baird a estimé jeudi que la situation au Mali, dont le Nord est occupé par des groupes islamistes armés, était «une priorité» internationale, dressant une comparaison avec la situation en Afghanistan.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nous ne devons pas permettre que le monde laisse arriver au Mali et dans la région sahélienne les mêmes problèmes qui se sont produits en Afghanistan», a mis en garde M. Baird, qui venait de rencontrer à Paris son homologue français Laurent Fabius.

«L'intégrité territoriale du Mali, la situation humanitaire, la lutte contre le terrorisme doivent rester une priorité» internationale, a-t-il ajouté.

«Le terrorisme est la grande bataille de notre génération», a estimé M. Baird. «C'est un combat collectif, pas uniquement celui d'un pays», a-t-il ajouté.

La mise en place d'une force armée ouest-africaine appuyant les soldats maliens afin de reconquérir le nord du pays occupé depuis avril par des groupes islamistes, auteurs de nombreuses exactions au nom de la charia (loi islamique), est actuellement en préparation.

La France a soumis à ses partenaires au Conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution qui presse l'Afrique de l'Ouest et l'UA de préciser dans les 30 jours les modalités du projet d'intervention.

«Nous espérons (que le texte) sera examiné et voté très rapidement, dans les jours qui viennent», a déclaré M. Fabius. «Nous avons reçu un accueil très positif de cette résolution, ça va dans le bon sens», a-t-il ajouté.