Même s’ils n’ont pas le droit de vote, 54 000 jeunes de la 5e année du primaire à la 5e année du secondaire pourront sélectionner le candidat de leur choix à la mairie de leur municipalité, à l’occasion des prochaines élections municipales.

Isabelle Ducas
Isabelle Ducas La Presse

Des simulations électorales auront lieu dans 380 écoles et près de 80 organismes jeunesse qui se sont inscrits auprès d’Élections Québec.

Est-ce que les jeunes voteront comme leurs parents ? On le saura le 8 novembre, quand les résultats du vote des jeunes seront dévoilés sur le site Web d’Élections Québec, au lendemain des élections municipales.

Avantage Plante chez les jeunes

En 2017, près de 20 000 élèves avaient participé à une simulation électorale du programme Électeurs en herbe dans près de 240 écoles et organismes jeunesse.

À Montréal, par exemple, les jeunes participants avaient voté à 53 % pour Valérie Plante et à 27 % pour Denis Coderre.

Un autre volet du programme Électeurs en herbe, virtuel celui-là, s’adresse aux plus jeunes : les parents sont invités à visiter la section « petit bureau de vote » sur le site d’Élections Québec avec leurs enfants.

Les petits s’y familiariseront, tout en s’amusant, avec les différentes étapes du vote : accueil au bureau de vote, recours à l’isoloir, dépôt du bulletin de vote dans l’urne, etc. Ils pourront sélectionner la meilleure réponse, à leurs yeux, parmi les quatre choix proposés à une question conçue pour eux : Selon toi, quelle est la qualité la plus importante d’une mairesse ou d’un maire ?

Dans le parcours scolaire

Selon le directeur général des élections, Pierre Reid, ces activités contribuent à intéresser les jeunes à la démocratie. « Ce genre d’initiative est important, mais j’ai la conviction que l’éducation à la citoyenneté démocratique doit être intégrée dans le parcours scolaire des élèves du primaire et du secondaire. Ainsi, les futures générations d’électeurs auront l’occasion de développer des compétences qui leur permettront d’exercer une citoyenneté active et responsable, notamment lorsqu’ils se rendront aux urnes », a déclaré M. Reid dans un communiqué diffusé jeudi.

Justement, dans son discours d’ouverture livré mardi à l’Assemblée nationale, le premier ministre François Legault a annoncé qu’une nouvelle matière serait enseignée dans les écoles du Québec à compter de l’an prochain, axée sur « la culture et la citoyenneté québécoises ».

Lors des élections provinciales de 2018, 81 375 jeunes s’étaient présentés aux urnes. Comment ont-ils voté ? Québec solidaire à 26 % (46 élus), la Coalition avenir Québec à 22 % (37 élus), le Parti libéral à 23 % (32 élus), le Parti québécois à 15 % (11 élus) et le Parti vert à 6 % (1 élu).