(Ottawa) Les querelles intestines au Parti vert du Canada continuent de faire des dommages alors que des allégations font maintenant état d’intolérance et de tactiques musclées employées contre certains membres.

Christopher Reynolds La Presse Canadienne

Deux sources au sein du Parti vert se sont confiées à La Presse Canadienne sous le couvert de l’anonymat afin de partager librement des informations internes. Ces sources confirment que le comité exécutif a voté contre le renouvellement du contrat d’un important stratège proche de la cheffe Annamie Paul. Son contrat doit prendre fin le mois prochain.

Ce conseiller, Noah Zatzman, avait exprimé sa solidarité envers Israël dans une publication sur les réseaux sociaux le 14 mai dernier. Dans son message, il accusait de nombreux politiciens, dont des députés verts, de discrimination et d’antisémitisme. Cette sortie avait entraîné la circulation d’une pétition appelant à son congédiement.

Parallèlement, deux dirigeants du parti ont récemment annoncé leur départ anticipé, dont John Kidder, vice-président du comité de direction et époux de l’ex-cheffe Elizabeth May.

Ces démissions ouvrent la porte à de nouvelles candidatures à la direction du parti qui a dû entreprendre une douloureuse passation de pouvoir au cours des dernières années.

Noah Zatzman, qui n’a pas voulu formuler de commentaire, a commencé à travailler avec Annamie Paul pendant la course à la chefferie, en juillet 2020, et est demeuré à ses côtés à titre de conseiller.

Des fissures ont commencé à apparaître quand la députée Jenica Atwin a confronté sur Twitter la position d’Annamie Paul sur le conflit israélo-palestinien.

Son message faisait suite à une publication faite la veille par un autre député du Parti vert, Paul Manly, qui qualifiait l’expulsion de familles palestiniennes du quartier Cheikh Jarrah, à Jérusalem-Est de « nettoyage ethnique ».

Noah Zatzman a répliqué à son tour par une publication sur Facebook dans laquelle il promettait que les verts allaient « travailler pour vous défaire et emmener des champions du climat progressistes, antifas et pro LGBT et pro souveraineté autochtone et sionistes ! ! ! ! ! »

Jenica Atwin n’a pas voulu commenter cette affaire, alors que Paul Manly a dit rejeter la notion selon laquelle critiquer des politiques correspond à de l’hostilité culturelle.

En date de mardi, on comptait environ 1400 signatures sur une pétition demandant à Annamie Paul de congédier M. Zatzman.

Le Parti vert n’a pas répondu à nos demandes de commentaires, mardi. En conférence de presse, plus tôt dans la journée, Annamie Paul a refusé de répondre à une question portant sur les mouvements à la direction de son parti en plaidant que le sujet portait sur la tragique attaque contre une famille musulmane à London, en Ontario.