Catherine Fournier confirme qu’elle sera candidate à la mairie de Longueuil lors des élections municipales et qu’elle misera sur la collaboration, pour faire de Longueuil la capitale de l’innovation au Québec.

Alice Girard-Bossé Alice Girard-Bossé
La Presse

« Je suis une élue accessible, proche des gens et j’ai envie de travailler en collaboration avec les autres en mettant de côté la partisanerie pour prioriser le bien commun », affirme Catherine Fournier dans une vidéo où elle annonce sa candidature.

La députée de la circonscription de Marie-Victorin souhaite augmenter la qualité de vie et la santé environnementale de Longueuil. La femme de 29 ans souhaite également créer des espaces participants et solidifier les réseaux d’entraide. Son but : faire de Longueuil la capitale de l’innovation au Québec.

« J’ai envie de montrer que la politique peut être faite autrement pour vrai », déclare-t-elle.

Mme Fournier sera candidate à la mairie de Longueuil lors des élections municipales du 7 novembre prochain, où elle affrontera l’actuel président de la CSN, Jacques Létourneau. Elle soutient qu’elle a rassemblé une coalition de gens qui partagent ses valeurs d’éthiques et de transparence.

Mardi, le président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Jacques Létourneau, a confirmé qu’il serait aussi candidat à la mairie de Longueuil en novembre prochain. Il tentera de prendre la tête d’Action Longueuil, le parti de Sylvie Parent.

En 2016, Catherine Fournier a été élue pour le Parti québécois (PQ), devenant la plus jeune élue de l’Assemblée nationale. Toujours sous la bannière péquiste, elle avait été réélue en 2018. Elle avait finalement quitté le PQ en 2019 pour siéger comme indépendante.