(Québec) S’il décide de se représenter à la mairie de Québec, Régis Labeaume devra affronter un tout nouveau candidat aux élections de novembre prochain. Bruno Marchand veut changer « le ton » à l’hôtel de ville et promet un « leadership positif ».

Gabriel Béland Gabriel Béland
La Presse

« Je ne peux pas expliquer pourquoi le maire hésite [à révéler ses intentions], mais pour nous, ça ne changera rien, peu importe la décision du maire », a assuré jeudi Bruno Marchand, chef de la toute nouvelle formation politique Québec Forte et Fière.

L’homme de 48 ans était jusqu’à tout récemment président-directeur général de Centraide Québec. Il a quitté son poste pour se lancer dans la course à la mairie.

Sa candidature était un secret de Polichinelle. Il l’a officialisée jeudi matin lors d’une conférence de presse au Patro Roc-Amadour, dans le quartier Limoilou, où il a grandi.

Le flou persiste toutefois sur le programme précis de Bruno Marchand pour Québec. Il désire que sa formation politique ratisse du centre gauche au centre droit. Il a manifesté le désir de « faire de Québec une ville extraordinaire qui va passer par-dessus les obstacles qui nous attendent », sans plus de détails.

Le programme de la nouvelle formation sera rédigé d’ici les prochains mois.

M. Marchand s’est toutefois engagé à soutenir le projet de tramway porté par Régis Labeaume.