(Québec) Un ancien ministre du gouvernement de l’Union nationale (UN), Jean-Noël Tremblay, est décédé jeudi dernier à Québec à l’âge de 93 ans.

La Presse canadienne

Un service religieux sera célébré samedi prochain à 14 h en l’église Saint-Benoît-Abbé, de Québec, où la famille recevra les condoléances à compter de 13 h. L’inhumation des cendres se fera au cimetière Notre-Dame-de-Belmont ultérieurement.

Après avoir enseigné à l’université, Jean-Noël Tremblay a fait le saut en politique, en ayant d’abord été député fédéral de Roberval de 1958 à 1962 pour le Parti progressiste-conservateur.

Après sa défaite électorale, il est devenu fut conseiller spécial du chef de l’opposition à l’Assemblée législative du Québec, Daniel Johnson. Il a été élu député de l’Union nationale dans Chicoutimi en 1966 et a été réélu en 1970.

Il a été ministre des Affaires culturelles de juin 1966 à mai 1970 dans les cabinets des premiers ministres unionistes Daniel Johnson et Jean-Jacques Bertrand.

Il a été défait aux élections générales de 1973.

Jean-Noël Tremblay a par la suite occupé diverses fonctions de conseiller, notamment auprès de la ministre fédérale Jeanne Sauvé de 1977 à 1979 et du ministre canadien des Communications, Marcel Masse, en 1989 et en 1990. Il a par la suite été conseiller culturel auprès du maire de Québec, Jean-Paul L’Allier, à compter de 1991.

Il a aussi été membre de délégations du Québec et du Canada à l’étranger.

Jean-Noël Tremblay a été fait membre de l’Ordre du Canada en 1990.