(Ottawa) Un député fédéral conservateur de la Colombie-Britannique affirme qu’il subit actuellement des tests pour déterminer s’il est atteint d’un cancer du pancréas et, le cas échéant, jusqu’à quel point la maladie se serait propagée.

La Presse canadienne

Mark Warawa a publié une note sur sa page Facebook dans laquelle il indique qu’il est « très malade à l’hôpital » et demande de prier « pour un miracle ».

M. Warawa précise qu’il devait subir une intervention lundi matin, ainsi que des tests supplémentaires au cours des prochains jours. Il rappelle qu’un cancer du pancréas nécessiterait une intervention chirurgicale et six mois de chimiothérapie.

Le député de Langley-Aldergrove, en banlieue de Vancouver, termine son cinquième mandat consécutif à la Chambre des communes ; il avait annoncé en janvier dernier qu’il ne se représenterait pas au scrutin de l’automne prochain.

« Si le cancer s’est propagé à d’autres organes, il n’y a rien de médical à faire et la vie pourrait être courte », admet-il sur sa page Facebook. « Oui, il y a eu beaucoup de larmes, mais le Dieu qui nous a créés m’a déjà guéri et m’a sauvé la vie auparavant. Le plus important est que je sais que Dieu m’aime et veut que je lui fasse confiance. »

Avant de se lancer en politique fédérale en 2004, M. Warawa avait été conseiller municipal à Abbotsford pendant 14 ans. Lui et sa femme Diane ont cinq enfants et dix petits-enfants.