Source ID:; App Source:

Rob Ford ne peut garantir qu'il restera sobre s'il est réélu

Rob Ford a insisté sur le fait que... (PHOTO MARK BLINCH, REUTERS)

Agrandir

Rob Ford a insisté sur le fait que de se représenter à nouveau aux élections du 27 octobre pour diriger la plus grande ville canadienne n'allait pas compromettre son rétablissement, arguant que, durant son premier mandat, sa vie privée était «un désastre» alors que sa vie publique était «fantastique».

PHOTO MARK BLINCH, REUTERS

La Presse Canadienne
Toronto

Rob Ford ne peut garantir qu'il restera sobre s'il est réélu, les gens devront lui faire confiance, a déclaré vendredi le maire de Toronto lors d'une émission de radio.

Ford, qui était de retour à l'hôtel de ville cette semaine, après deux mois passés en cure de désintoxication, a affirmé sur les ondes de Newstalk 1010 qu'il ne ferait pas de promesses à propos d'une chose sur laquelle il n'a aucun contrôle.

L'animateur Jerry Agar, lui-même ancien supporter de Rob Ford, a répondu que le doute sur sa future consommation d'alcool rendait difficile de «miser sur Rob Ford pour un autre quatre ans ».

M. Ford lui a alors répliqué que c'était son choix, qu'il aurait à le comparer à ses adversaires et à lui faire confiance.

Le maire a toutefois insisté sur le fait que de se représenter à nouveau aux élections du 27 octobre pour diriger la plus grande ville canadienne n'allait pas compromettre son rétablissement, arguant que, durant son premier mandat, sa vie privée était «un désastre» alors que sa vie publique était «fantastique».

La pire chose pour lui, maintenant, serait de rester chez lui à ne rien faire, a-t-il dit.

«L'oisiveté est la mère de tous les vices et ce n'est pas bon d'avoir beaucoup de temps.»

S'inspirant d'un coureur torse nu qui a affronté M. Ford lors d'une célébration de la fête du Canada, un petit groupe de citoyens - dont plusieurs ne portaient pas de chandail - s'est rassemblé à l'extérieur des studios de la radio, réclamant que le maire réponde aux questions du public.

«Nous n'avons pas de chandail, vous n'avez pas d'éthique», pouvait-on lire sur une pancarte.

M. Ford a affirmé que la manifestation ne le dérangeait pas, mais qu'il était surpris que les médias ne rapportent pas «tout le soutien» qu'il obtenait depuis son retour de thérapie.

Depuis son retour à la mairie, Rob Ford a accordé de nombreuses entrevues, mais a refusé de prendre les questions des journalistes affectés à l'hôtel de ville sur les circonstances entourant son départ, les fréquentations qu'il avait et les remarques offensantes qu'il a prononcées.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer