Source ID:; App Source:

Les circonscriptions qui feront pencher la balance

Vincent Marissal
La Presse

15 : un petit chiffre qui pourrait modifier profondément le paysage politique québécois, ce soir.

Quinze, c'est le nombre de circonscriptions qu'il manque au Parti libéral de Jean Charest pour récupérer la majorité perdue en 2007.

Quinze, c'est aussi l'écart en points de pourcentage, selon les plus récents sondages, entre les libéraux et le Parti québécois de Pauline Marois.

Enfin, 15, c'est tout ce qu'il reste de points de pourcentage en intentions de vote à l'ADQ de Mario Dumont, ce qui ouvre la porte à une remontée du PQ. En ce jour de scrutin, tout a été dit, tout a été analysé. La parole est maintenant aux électeurs. La Presse pose donc sa loupe sur le Québec, question de voir de plus près les 37 points chauds à surveiller ce soir.

Montréal

Pas beaucoup de changement à prévoir dans l'île, comme toujours, mais deux circonscriptions à surveiller :

Crémazie : Lisette Lapointe, qui a gagné son siège par 170 voix en mars 2007, est menacée par le libéral Martin Cossette.

Rosemont : Louise Beaudoin revient pour le PQ dans la circonscription longtemps représentée par Rita Dionne-Marsolais, mais les libéraux rêvent secrètement de remporter la mise.

Couronne nord (avec les Laurentides et Lanaudière)

Le PQ devrait reprendre ses droits dans ce coin du Québec, mais les libéraux estiment avoir de bonnes chances dans Groulx, détenue en ce moment par l'adéquiste Linda Lapointe.

À surveiller aussi, Deux-Montagnes et Berthier, deux circonscriptions adéquistes qui pourraient basculer dans les mains du PQ.

Rive-Sud (et Montérégie)

Le champ de bataille le plus important, avec la grande région de Québec.

Gardez un oeil sur :

Iberville : représentée par l'adéquiste devenu libéral André Riedl, chauffé par la candidate péquiste, Marie Bouillé.

Saint-Jean : LE baromètre du Québec. Le PQ et les libéraux ont un oeil dessus.

Chambly : une des circonscriptions du Québec où les fusions-défusions font encore jaser (et rager), ce qui avait favorisé l'adéquiste Richard Merlini en 2007. Cette fois, la lutte est entre le PQ et le PLQ.

Huntingdon : l'adéquiste Albert de Martin a pris cette circonscription traditionnellement libérale en 2007, mais le PLQ prévoit un retour à la normale.

Shefford : le député de l'ADQ, François Bonnardel, est menacé par le PLQ.

Marguerite-D'Youville : le plus jeune député, l'adéquiste Simon-Pierre Diamond, survivra-t-il à la remontée du PQ ? C'est douteux.

La Prairie : circonscription adéquiste depuis 2007 (Monique Roy-Verville). Mais cette fois est la bonne, disent les péquistes, représentés une fois de plus par François Rebello. Les libéraux affirment aussi être dans la course avec Marc Savard.

Saint-Hyacinthe : longtemps péquiste, emportée par la vague adéquiste de 2007, pourrait tomber aux mains du PLQ. Ou revenir au PQ. Chaud devant.

Centre-du-Québec

Nicolet-Yamaska : Éric Dorion, député sortant de l'ADQ, est dans la ligne de mire du PQ, soutenu par la machine du légendaire bloquiste Louis Plamondon.

Arthabaska : les libéraux croient pouvoir déloger l'adéquiste Jean-François Roux, gagnant par 4133 voix de majorité en 2007.

Mauricie

La terre de Maurice Duplessis tournera-t-elle le dos à l'ADQ, qu'elle a épousée avec enthousiasme en mars 2007 ? Péquistes et libéraux affirment que oui.

Maskinongé : Jean Damphousse, de l'ADQ, a gagné par 4000 voix, mais les libéraux s'y voient déjà.

Champlain : l'adéquiste devenu libéral, Pierre Michel Auger, ne devrait pas survivre à la remontée du PQ dans cette circonscription traditionnellement souverainiste.

Trois-Rivières : signe que l'ADQ ne va pas bien : l'un de ses meilleurs députés (pour la joute parlementaire), Sébastien Proulx, est en difficulté. Gain libéral à prévoir.

Chaudière-Appalaches

Terreau fertile pour l'ADQ, cette région s'apprête à lui tourner le dos.

Bellechasse : le député de l'ADQ, Jean Domingue, peut-il sauver sa peau ? Les libéraux pourraient le déloger.

Montmagny- L'Islet : autre gain possible des libéraux aux dépens de l'adéquiste Claude Roy.

Beauce-Sud : Claude Morin, de l'ADQ, a gagné par 9000 voix, mais il n'est pas assuré de survivre à l'assaut du libéral Robert Dutil.

Lévis : si l'ADQ perd Christian Lévesque (7200 de majorité en 2007), la soirée va être longue pour Mario Dumont. Une vraie lutte à trois.

Saguenay-Lac-Saint-Jean

Jadis péquiste, la région pourrait prendre des teintes de rouge.

Dubuc : libéraux et péquistes disent être en tête. À suivre, ce soir, vers 22 h...

Jonquière : rude bataille entre le PQ, détenteur du siège, et le PLQ.

Roberval : le PLQ l'a prise en 2003, puis perdue en 2007. Le cycle d'alternance se poursuivra-t-il ce soir ? Les libéraux nourrissent de grands espoirs de faire fondre la majorité de 2365 voix du député péquiste Denis Trottier.

Gaspésie, Bas-Saint-Laurent et les îles-de-la-Madeleine

Gaspé : chaude lutte entre le PQ et le PLQ, qui disent tous deux être en avance.

Îles-de-la-Madeleine : Une circonscription qui change souvent, comme le vent. Maxime Arsenault, populaire député du PQ étant parti, les libéraux estiment avoir une chance de prendre les Îles. Ça risque d'être chaud.

Matane : Pascal Bérubé a gagné la circonscription pour le PQ par seulement 213 voix il y a 21 mois. Les libéraux ont mis un point rouge (pour prenable) sur Matane.

Abitibi

Abitibi-Ouest restera péquiste avec l'indélogeable François Gendron, mais ce sera plus serré dans Abitibi-Est et Rouyn-Noranda, deux circonscriptions péquistes menacées par la remontée libérale. Le PQ, toutefois, a bon espoir de s'y maintenir.

Québec

Pas moins de sept circonscriptions à surveiller attentivement ce soir dans la région de la Capitale-Nationale, où Jean Charest, Pauline Marois et Mario Dumont ont passé beaucoup de temps durant la campagne. Si l'ADQ s'écrase à Québec, c'est la fin des haricots pour Mario Dumont.

Montmorency : l'adéquiste Hubert Benoît a remporté cette circonscription par 11 672 voix en mars 2007. Malgré tout, les libéraux l'ont inscrite dans leur liste de gains probables.

La Peltrie : Éric Caire, rare figure connue de l'ADQ, est dans le pétrin, disent libéraux et péquistes.

Chauveau : l'ex-journaliste Gérard Delteil peut-il sauver la mise pour l'ADQ dans cette circonscription représentée auparavant par Gilles Taillon ? L'ancienne députée libérale Sarah Perreault, qui tente un retour, doit gruger la majorité de 13 000 votes obtenue par l'ADQ en 2007.

Jean-Lesage : gain libéral possible contre l'ADQ.Charlesbourg : idem

Portneuf : idem

Vanier : Sylvain Légaré, de l'ADQ, s'accroche à ses 11 000 voix de majorité obtenues en 2007, contre des libéraux ambitieux.

 




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer